Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Selectour/Havas Voyages prêt à créer un GIE avec Amex GBT ?

Le GIE ASHA, réunissant Selectour et Havas Voyages, pourrait changer de dimension afin d’améliorer son pouvoir de négociation. En attendant, le groupement parie sur sa propre technologie.

« Nous, agents de voyages, sommes victimes d’une bagarre entre les GDS et les compagnies aériennes », a déclaré Laurent Abitbol, président du directoire de Selectour, lors du congrès Selectour.

« Notre force de négociation va être essentielle, a-t-il ajouté lors d’une table ronde sur le GIE ASHA. En France, nous sommes trop petits, même avec 6 milliards d’euros de volume d’affaires. Nous sommes en négociation ultime avec un grand réseau mondial pour entrer dans un gros GIE mondial de négociations. Je veux qu’on soit fort. Nous devons être un réseau international, avec des poids lourds du business travel et du loisir. »

Cet accord serait-il avec Amex GBT ? Interrogé à ce sujet, l’entourage du patron de Selectour sourit. En tout cas, cette hypothèse est probable, Marietton et la TMC ayant un grand point commun : le fonds américain Certares comme actionnaire, à environ 50% dans les deux cas.

Wonder Booking, un SBT maison

En attendant, les agences doivent se battre pour accéder aux tarifs et à leurs conditions d’accès, notamment aériens. D’où l’enjeu des technologies, qui s’est invité lors de cette table ronde. 

Dans cet objectif, le réseau parie sur la plateforme de réservations Wonder Booking, dont il est actionnaire. « C’est une plateforme de gestion de voyages destinée aux agences loisirs et business », détaille Moncef Khandir, directeur général de Wondermiles/Wonder Booking. Wonder Booking permet au GIE de se défaire du monopole » des GDS. C’est aussi « pour faire face à la déferlante des OTAs comme TripActions », ajoute-t-il.

« En tant que réseau, nous nous devons de proposer une solution vis-à-vis des adhérents, poursuit Jean-Noël Lefeuvre, directeur général de Selectour. Nous allons profiter de la mise en place de ce nouvel outil pour amplifier le changement et accompagner nos adhérents dans l’intégration de marges plus importantes et privilégier les choix commerciaux en fonction de nos accords. »

Jean-Marie Seveno, président du GIE ASHA, a rappelé le contexte. Les grandes compagnies passent depuis quelques années à la norme NDC, ce qui fait perdre les revenus de la distribution venant des GDS. « Nous n’avons pas voulu faire les Gilets jaunes contre le système, mais nous avons décidé de prendre notre indépendance technologique. » D’où le rapprochement avec Wondermiles, pour développer Wonder Booking.

240 agences déployées

« D’abord, nous le déployons sur les agences loisirs, environ 240 sont installées », indique Jean-Marie Seveno, président du GIE ASHA. Suivront les agences affaires, quand les profils seront rapatriés.

« Nous pouvons émettre sur Air France et Lufthansa. Nous envisageons aussi des liens directs vers des centrales hôtelières et un n agrégateur », précise-t-il. Tous les outils de back office sont connectés à Wonder Booking, pour les remontées comptables, complète Jean-Noël Lefeuvre.

L’ensemble des tarifs sont disponibles sur Wonder Booking comme sur le site Lufthansa.com, ajoute Thadee Nawrocki, directeur général des ventes France du groupe Lufthansa. « Nous proposons aussi les Continuous Pricing, soit la tarification dynamique disponible uniquement dans l’environnement NDC. » Il s’agit de prix créés virtuellement entre deux paliers, et « compétitifs ». La compagnie allemande Lufthansa, qui a pris le virage NDC depuis 2015, n’a toutefois pas signé avec Amadeus. « Le contenu NDC n’est aujourd’hui  accessible que sur Wonder Booking. »

Deux outils, deux tarifications

Les agences disposent donc de deux outils, jugés complémentaires, aux tarifications différentes : Wonder Booking et Amadeus NDC X. Les tableaux des prix qui leur sont facturés ont été affichés en plénière.

« Cela va être un duo de choc d’avoir entre nos mains les deux plateformes, se réjouit Christophe Jacquet, directeur général du réseau Havas Voyages. Nous l’avons l’exclusivité, ce qui donne au GIE ASHA un avantage technologique concurrentiel, et montre que nous sommes innovants. La barrière à l’entrée est colossale. »

Fin octobre 2022, les agences recevront un questionnaire de satisfaction sur les deux outils (Wonder Booking et Amadeus et NDC X).

A lire aussi :

1 commentaire
  1. GALLO FRANCIS dit

    Un poids lourd du Business Travel ,un poids lourd du Tourisme , 2 réseaux intégrés , 2 réseaux volontaires .
    C’était beau , c’était grand .Cà s’appelait G4 : AMEX+THOMAS COOK+AFAT+MANOR

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique