Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pierre & Vacances/Center Parcs : nouveau semestre dans le rouge vif

Comme on pouvait s’y attendre, la fermeture des remontées mécaniques, l’exploitation très faible des Center Parcs et l’absence de clientèle affaires et internationales plombent les résultats de l’entreprise sur le premier semestre de l’exercice.

Engagé dans une nouvelle stratégie, Pierre & Vacances/Center Parcs vient de publier ses résultats semestriels pour la première moitié de l’exercice 2021. Et, comme on pouvait s’y attendre, ils ne sont pas bons. Largement impacté par les conséquences de la pandémie, le groupe espère pouvoir sortir la tête de l’eau dès cet été, à la faveur de l’allègement des restrictions de déplacements.

Sur la période, le chiffre d’affaires des activités touristiques s’établit à 165,0 millions d’euros, en retrait de 69,9% par rapport à l’année dernière. Center Parcs Europe, qui porte habituellement les activités du groupe, enregistre une baisse de fréquentation de 70,9%. Les domaines belges, français et allemands ont été fermés une grande partie du semestre (dès début novembre), tandis que les parcs néerlandais n’ont proposé qu’une offre très réduite (jauges ou fermetures des espaces aquatiques, des activités intérieures et des restaurants).

Un rebond dès cet été ?

Pierre & Vacances Tourisme Europe constate une baisse d’activité de 69,5%. Pénalisé par la fermeture de la quasi-totalité des résidences pendant le deuxième confinement et, surtout, par la fermeture des remontées mécaniques pendant tout l’hiver, Pierre & Vacances Tourisme Europe n’enregistre que 23,4 millions d’euros de chiffre d’affaires sur la période. Enfin, l’activité des résidences Adagio, paralysée par l’absence de voyageurs d’affaires et de clientèle internationale, est en baisse de 65,9%. Un tiers des résidences Adagio sont restées fermées pendant le semestre.

Le résultat opérationnel courant (ROC) du groupe s’établit à -307,2 millions d’euros (contre -125,6 millions d’euros au 1er semestre 2019/2020). Pierre & Vacances/Center Parcs enregistre ainsi une baisse de chiffre d’affaires de ses activités touristiques de -382 millions d’euros, se traduisant par une perte de près de -190 millions d’euros. En ajoutant les différentes charges, la perte nette du groupe s’établit à -342,0 millions d’euros, contre -145,8 millions d’euros sur la même période, l’année dernière.

L’exercice 2020/2021 s’annonce donc plus difficile encore que l’exercice 2019/2020, déjà fortement marqué par l’impact de la pandémie de Covid-19. A moins que l’été 2021 ne soit vraiment très bon. « Les flux de réservations hebdomadaires ont triplé au cours des 6 dernières semaines et sont supérieurs, depuis 3 semaines, à ceux de la même période de l’année 2019 », se réconforte Pierre & Vacances/Center Parcs.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique