Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Changement de propriétaires !

Les rachats, les changements d’actionnaires et les fusions font partie de la vie d’une entreprise. Le tourisme n’y échappe pas. Retour sur les grands mouvements enregistrés ces derniers mois.

Après une année 2017 marquée le rachat de Transat France par TUI France, le début de l’exercice 2018 n’a pas dérogé à la règle : les grandes manœuvres ne s’arrêtent jamais, et notamment pour les plus gros opérateurs de l’industrie.

Ainsi, le groupe hôtelier français AccorHotels a signé un chèque de 482 millions d’euros pour s’offrir la marque suisse Mövenpick Hotels & Resorts, quelques semaines après avoir engagé la cession de 55% de son pôle immobilier. Avec cette opération, le groupe veut accroître son développement au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie/Pacifique, où les 84 hôtels (plus de 20 000 chambres) de la marque suisse sont particulièrement implantés.

Kuoni passe sous pavillon allemand

Dans le tour-operating, une autre marque emblématique a changé de propriétaire. En effet, Kuoni France, coiffée par la holding Travel Lab SAS, a été racheté par le groupe allemand Der Touristik. Un rachat logique puisque Der Touristik possède déjà la marque Kuoni sur d’autres marchés européens (Suisse, Grande-Bretagne, Benelux, …). L’équipe dirigeante du TO, elle, reste aux manettes, tout comme l’ensemble des salariés.

Un Monde à la Carte, la holding qui coiffe notamment la marque Austral Lagons, a mis la main sur Voyage de Légende, qui opère principalement en Polynésie. Au-delà d’une présence plus conséquente dans la région, les deux marques pèseront également plus lourd pour négocier dans les autres destinations communes qu’elles investissent (Sri Lanka, Maldives, Abu Dhabi, Dubaï…).

La Compagnie des Alpes reprend Travelski

Dans la distribution, la Compagnie des Alpes (CDA) qui possède et exploite stations de ski et autres parcs de loisirs, a pris 73% du capital de Travelfactory. Plus connu du grand public sous la marque Travelski, le groupe Travelfactory a fait partir 220 000 clients dans 90 stations françaises l’an dernier, et revendique 27% du marché sur Internet. Pour la CDA, c’est une belle opération qui lui permet de devenir numéro 1 de la distribution de séjours au ski.

Les start-up, plus que toute autre entreprise, voient les investisseurs se succéder… allant parfois jusqu’au rachat pur et simple. MisterFly a ainsi mis la main sur Idiliz (ex Mytravelchic) et signe son quatrième rachat depuis sa création, en 2015, confirmant ainsi sa stratégie multi-produits, multicanal et internationale. ParisCityVision, créée en 1929 et encore peu digitalisée à ce jour, s’est emparé de Meetrip-Cariboo, une start-up qui propose des visites guidées par des locaux en France. Blablacar a racheté la jeune start-up Less, dont l’usage n’a pas encore fait ses preuves. Mais le géant du covoiturage ne s’en cache pas : c’est la technologie et la créativité des équipes de Less qu’il s’est offert.

De nouvelles opérations sont attendues d’ici à la fin de l’année. Marietton voudrait grandir en acquérant un tour-opérateur et des points de vente.