Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En 2018, la France devrait attirer toujours plus de touristes

Si l’année est loin d’être terminée, les premiers indicateurs montrent que 2018 s’annonce comme une nouvelle année record pour la destination France.

 

Selon le Comité interministériel du tourisme (CIT), réuni à Paris à la fin juillet, « les recettes du tourisme international atteignent des niveaux records sur les mois de janvier, février et mars. Elles sont supérieures à 2014, qui constituait le meilleur bilan à ce jour ». Comme en 2017, c’est le retour de la clientèle internationale qui participe largement à ces bons chiffres.

En effet, les arrivés aériennes sont en hausse (+4,5%), et notamment du Brésil, d’Inde, d’Australie ou de Russie. Dans tous les territoires, les nuitées des touristes internationaux sont également en hausse (+12,9%). Les perspectives estivales s’inscrivent dans la même lignée que le premier trimestre 2018 puisque les réservations d’arrivées aériennes internationales à 3 mois sont en augmentation (+8,6%), notamment depuis la Chine (+19,7%), les Etats-Unis (+13,5%) et le Japon (+13,3%). Pour répondre à cet afflux de touristes, les professionnels doivent s’adapter et environ 35 000 emplois ont été créés en hôtellerie et restauration au cours des douze derniers mois.

Conserver le rang de première destination mondiale

Les chiffres sont encourageants, alors qu’en 2017, la France, qui demeure la destination la plus visitée au monde, a attiré 87 millions de visiteurs étrangers (+5,1%), enregistrant au passage sa plus forte progression depuis dix ans. Une performance à nuancer : en 2016, et suite à la vague d’attentats ayant frappé la France en 2015, les touristes étrangers (et notamment les plus aisés) avaient boudé l’Hexagone.

Les arrivées aériennes ont progressé de 9,1% par rapport à l’année 2016, et plus à Paris (+11,2%) qu’en province (+4%). Les clientèles européennes, qui représentent 79% des arrivées, montrent leur attachement à la France (+6% pour le Royaume-Uni ; +9% pour la Belgique ; 10% pour la Suisse ; +17% pour l’Espagne). Le tourisme d’affaires a aussi retrouvé des couleurs, puisque 190 grands congrès internationaux ont été organisés à Paris en 2017. La Ville Lumière a accueilli 1100 congrès au total et enregistré une hausse du nombre de participants de l’ordre de 50%.

Pour rappel, l’Etat souhaite affirmer le statut de destination la plus visitée du monde en attirant jusqu’à 100 millions de visiteurs étrangers à l’horizon 2020, pour 60 milliards d’euros de recettes touristiques (contre 53,7 milliards d’euros en 2017).