Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pourquoi Blablacar a racheté la start-up Less

Le spécialiste du covoiturage acquiert la jeune application de covoiturage urbain Less. Une appli qui n’a pas encore fait ses preuves en termes d’usage.

La start-up Less est à peine sortie de terre. Créée en octobre 2016 par Jean-Baptiste Rudelle (fondateur de Criteo) et cinq autres décideurs, c’est une application de covoiturage urbain en temps réel. Lancée en version test au mois de décembre 2017, son usage reste très balbutiant.

Si la licorne Blablacar vient de mettre la main dessus, c’est pour accélérer sur le segment du covoiturage urbain, où elle se positionne déjà via son application BlaBlaLines et son algorithme permettant de multiplier les points de départ. Un service qui devient un vrai relai de croissance, et profite pleinement de la grève à la SNCF.

Un achat techno

« C’est la technologie qu’a développé Less qui nous attire : les blocs de géo-tracking, de GPS ou encore de temps réel, explique Nicolas Brusson, DG-cofondateur de Blablacar, sur le Journal du Net. Nous sommes aussi intéressés par les cerveaux qui ont développé ces technos. Less possède l’une des meilleures équipes techniques de Paris en ce moment. »

L’équipe Less, qui rejoindra Blablacar, réunit des expertises allant de la création et distribution d’applications mobiles, à l’analyse massive de données ou la conception de services embarqués dans les véhicules.

Blablacar est le leader mondial du covoiturage avec 60 millions de covoitureurs.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique