Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Etat vole au secours de Brittany Ferries

La compagnie, en grande difficulté à cause du Brexit et de la crise sanitaire, va bénéficier d’une subvention exceptionnelle de l’Etat de 45 millions d’euros, ainsi que de l’abandon de créances pour un total de 16 millions d’euros.

« L’Etat a décidé d’apporter à Brittany Ferries une aide sous forme de subvention de 45 millions d’euros », indique dans un communiqué le cabinet du Premier ministre, Jean Castex. L’Etat compte sur la réserve d’ajustement Brexit, le fonds européen d’aide aux entreprises les plus touchées par le Brexit, pour prendre en charge cette aide, souligne-t-il, ajoutant qu’elle s’inscrit aux côtés de l’abandon d’une créance de 10 millions d’euros de l’Ademe et d’une aide de six millions d’euros de la région Bretagne.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait annoncé le 24 septembre, après accord de la Commission européenne, une aide de l’Etat de 60 millions d’euros pour la compagnie maritime, mais sous forme de prêt à très long terme. La compagnie basée à Roscoff (Finistère) a dû fermer de nombreuses lignes entre la France et l’Angleterre et a eu recours aux mesures d’urgence mises en place par le gouvernement pour réduire ses coûts, notamment le chômage partiel et un prêt garanti par l’État (PGE) à hauteur de 117 millions d’euros.

« Une excellente nouvelle » pour la compagnie

« Depuis plus d’un an l’Etat est fortement mobilisé pour soutenir Brittany Ferries, afin d’assurer la pérennité de cette entreprise », souligne Matignon. « Le renforcement de la structure financière de Brittany Ferries est cependant nécessaire », ajoute-t-il, indiquant que le soutien de l’État est « conditionné à l’effort des banques, et des autres financeurs » de la compagnie « dans le cadre du plan de financement de l’entreprise et notamment pour le financement des options de ses navires ».

« C’est une excellente nouvelle », s’est félicité Jean-Marc Roué, président de Brittany Ferries. « L’entreprise aujourd’hui est en capacité de dire que son avenir et sa pérennité sont assurés », a-t-il ajouté. Cette subvention vient conforter un modèle emblématique du savoir-faire national », a réagi de son côté la ministre de la Mer Annick Girardin, mettant en avant le choix par la compagnie « du pavillon français, de l’implantation en France et qui entraîne une économie de tout le territoire littoral breton et normand ».

En 2019, Brittany Ferries a transporté 2,5 millions de passagers, dont 87% de Britanniques, pour un chiffre d’affaires de 469 millions d’euros.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique