Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Réouverture de Cuba au tourisme : le point sur ce qu’il faut savoir

Formalités et certification sanitaires, activités touristiques disponibles… La ministère cubain du tourisme a rédigé une note pour préparer la réouverture totale aux touristes internationaux. En voici les principaux points.

Quelles sont les formalités sanitaires ?

Tous les voyageurs arrivant à Cuba à partir du 7 novembre sont exemptés de quarantaine. A partir du 15 novembre, les passagers arrivant à Cuba et ayant achevé le schéma vaccinal contre le Covid-19 sont appelés à présenter un certificat délivré à cet effet par les autorités sanitaires du pays de résidence. En sont exemptés les enfants de moins de 12 ans. Le test PCR pour l’entrée dans le pays ne sera pas exigé pour les personnes complètement vaccinées, indique le ministère du Tourisme cubain.

Les voyageurs non vaccinés peuvent-ils se rendre à Cuba ?

Oui, mais sous conditions. Les passagers arrivant à Cuba, non vaccinés ou n’ayant pas un schéma vaccinal complet, sont tenus de présenter un test PCR négatif, dont la date de réalisation ne dépasse pas les 72 heures précédant l’enregistrement à l’aéroport de départ. En sont exemptés les enfants de moins de 12 ans.

Faut-il remplir un formulaire de déclaration de santé ?

Oui. Quel que soit leur statut vaccinal,  les passagers arrivant à Cuba sont appelés à remplir le formulaire de déclaration de santé.

Y aura-t-il des tests de dépistage aléatoires ?

C’est possible.  Les passagers peuvent être soumis à un dépistage aléatoire test PCR mené sur un échantillon de passagers à l’arrivée. En cas de résultat positif, la personne concernée sera transférée vers un Centre d’isolement sanitaire. La prise de température et la surveillance des symptômes sont maintenues, souligne le ministère du Tourisme cubain.

Faut-il porter le masque ?

Le port du masque reste obligatoire dans les ports et les aéroports, dans l’espace public, les lieux fermés recevant du public (magasins, transports en commun), autres.

Existe-t-il un protocole sanitaire pour les infrastructures touristiques ?

Oui. Les installations hôtelières et extra hôtelières ainsi que les maisons particulières qui fourniront des services aux clients sont certifiées avec le programme Turismo+HS (Tourisme + hygiénique et sûr). La protection du personnel de l’activité touristique sera renforcée par une dose de rappel covid-19, ajoute le ministère du Tourisme cubain.

D’autres mesures ont-elles été prises ?

Oui, concernant notamment les paiements. « Pour éviter les paiements en espèces et réduire les sources de contamination par covid-19, des cartes prépayées en Monnaie librement changeable (MLC) seront émises pour les voyageurs internationaux », fait savoir le ministère. Les Montants seront à fixer par le client entre 200, 500 et 1000 MLC. Ces cartes peuvent être achetées en espèces ou par carte bancaire dans le réseau commercial et dans les hôtels. L’argent excédentaire est remboursable en devises à la sortie du pays, dans les bureaux de change (CADECA) des aéroports.

Quel est le taux de vaccination des habitants ?

70% de la population cubaine est déjà complètement vaccinée, et plus de 90 % des travailleurs du tourisme, tant publics que privés, selon le ministère, qui précise que 90% de la population sera complètement vaccinée au mois de novembre.

Les activités touristiques sont-elles ouvertes sur place ?

Selon le ministère, l’activité touristique est ouverte sur l’ensemble du territoire : circuits touristiques, excursions, location de voitures, location de maisons privées, autres.

Cuba est-elle classée en vert, orange ou rouge par la France ?

Actuellement, Cuba est classé en rouge. Pour rappel, le gouvernement recommande fortement de ne pas voyager dans les pays listés en rouge. Les voyageurs non vaccinés doivent notamment justifier d’un motif impérieux et respecter un isolement de dix jours contrôlé par les forces de sécurité à leur retour en France.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique