Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Austral : Gilles Talec fait le point sur la reprise des vols et l’alliance avec Corsair

Le directeur commercial Europe d’Air Austral évoque le net redécollage des ventes et les enjeux de l’accord avec Corsair, dans une interview accordée lors de l’IFTM.

« Nous sommes dans une phase de reprise depuis le mois de septembre, souligne Gilles Talec, le directeur commercial Europe. Chaque semaine, la prise de réservations est au moins égale, voire supérieure à celle d’avant. Il n’y a plus de contraintes, pas de test PCR, ce qui change beaucoup de choses. La semaine du  23 au 29 septembre, nous avons enregistré +45% de réservations par rapport à la même en 2020. » La compagnie vient aussi de regagner une destination très importante pour son réseau : l’île Maurice. Et le dirigeant constate que les clients de France continentale sont nombreux. En novembre, 30% des passagers sont en correspondance depuis Paris, 50% en décembre.

Le rebond de l’activité a démarré pendant l’été 2021. « Sur Air Austral, nous avons l’avantage d’avoir une clientèle affinitaire qui n’attendait que de voyager à nouveau vers la Réunion. » Trois lignes sont maintenues : Paris- La Réunion , La Réunion-Mayotte, Paris-Mayotte. Malgré tout, Air Austral a observé -40% de passagers sur l’été 2021 par rapport à 2020.

Vers une coopération commerciale avec Corsair

A partir du mois de décembre, Air Austral reviendra à un réseau normal. « Comme pour l’Afrique du Sud, les vols vers Madagascar sont dans les systèmes pour le mois de novembre. Nous avons tellement de réservations vers La Réunion que l’on rajoute des vols. » Sur les ventes, Gilles Talec est formel, la distribution reste ultra importante : « Le B2B représente toujours 80% de nos ventes. »

Interrogé sur le rapprochement avec Corsair, il partage quelques éléments permettant de mieux comprendre la suite des opérations : « Avec Corsair, nous sommes sur un projet de coopération commerciale, à un moment important, après la crise. C’est une piste nouvelle pour se (re)déployer. » L’accord concernera « l’ensemble des vols et des réseaux des deux compagnies afin que l’on soit plus forts ensemble. Ce qui est envisagé est une joint venture avec partage des recettes. Corsair est à Orly et Air Austral à Charles-de-Gaulle, un énorme avantage pour les deux compagnies. »

Une certaine « responsabilité » envers les territoires

Comme ses concurrents, « Air austral a été fortement impacté par la crise. Nous avons fait face à des déconfinements puis de confinements qui nous ont fait très mal. » Air Austral, c’est « du long-courrier mais en desservant des départements français », ce qui implique une certaine responsabilité envers les territoires, ajoute le directeur commercial Europe. La compagnie a donc toujours continué d’opérer, avec « au minimum deux vols hebdomadaires. On considérait que c’était comme une mission de continuité du service public. »

A l’image d’autres transporteurs, durant la crise, Air Austral « a transformé l’activité passager en cargo » pour limiter les pertes. Gilles Talec ajoute que c’est aussi la première compagnie française à avoir opéré un vol de rapatriement sanitaire organisé avec l’ Agence régionale de santé. « Une telle opération vous marque. Jamais je n’aurais pensé vivre cela quand j’ai commencé dans l’aérien, se souvient-il. Quand on a demandé au personnel naviguant qui voulait faire partie de ce vol, plus de 100 personnes se sont portées volontaires. »

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique