Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Difficultés de Connections Maurice CTML : Connections Réunion met les choses au clair

Suite à la mise sous administration de Connections Maurice CTML, le réceptif réunionnais veut rassurer sur la poursuite de son activité.

Alors que le réceptif Connections Maurice CTML s’est mis sous administration de manière volontaire, suite aux difficultés provoquées par la crise sanitaire, Connections Réunion veut lever toute ambiguïté vis-à-vis de ses clients et partenaires. La semaine passée, l’annonce des difficultés de Connections Maurice CTML, société de droit mauricien, a en effet suscité des interrogations quant à l’activité de Connections Réunions, notamment auprès des professionnels du tourisme de la métropole.

« Les deux sociétés n’ont rien à voir », explique Eric Cousyn, sales manager de Connections Réunion. Elles sont totalement indépendantes l’une de l’autre, juridiquement et financièrement ». Seul point commun qui relie les deux entreprises : un actionnaire, minoritaire, ajoute-t-il.

« Connections Réunion n’est pas concernée par cette mesure (de mise sous administration, ndlr) et reste totalement viable et fiable, souligne Stéphane Ravry, gérant associé de Connections Réunion. C’est une société de droit Français à part entière. » De ce fait, la société réunionnaise bénéficie des mesures mises en place par le gouvernement, au même titre que les professionnels du tourisme installés en métropole, ce qui l’aide à affronter la tempête de la Covid-19. « L’immatriculation de Connections Réunion à Atout France a été reconduite pour trois ans ce 3 novembre 2020, sous caution de l’APST, avec toutes les garanties contractuelles », ajoute la société.

« Nous restons mobilisés »

Le réceptif veut d’ailleurs se montrer confiant pour la reprise de son activité. « Comme tout le secteur, nous sommes impactés, mais nous restons mobilisés pour continuer. Nous avons déjà des reports et des demandes de réservations pour 2021, avec des conditions adaptées à ce contexte spécifique, explique Eric Cousyn, pour qui la Réunion aura une vraie carte à jouer. Nous avons des agences qui nous transfèrent des dossiers de clients qui avaient prévu de partir en Asie et qui se reportent finalement sur la Réunion, observe-t-il, car la continuité territoriale les rassure.”

Le réceptif, qui gère habituellement environ 10000 clients chaque année, a même pu garder une (petite) activité entre les deux confinements de la métropole. Un signal positif pour le redémarrage du secteur, quand les conditions le permettront. Sur les vacances de Noël, l’optimisme est malgré tout nettement plus tempéré. « Même si le confinement était levé en métropole, et s’il n’y a plus de motif impérieux pour justifier les déplacements, ça va faire court, estime Eric Cousyn. Dans ce contexte, on peut penser que les gens vont vouloir privilégier Noël, voir leur famille. Nous avons déjà déjà fait des reports de reports pour certains clients, au bout d’un moment, les gens attendent aussi que les voyants soient au vert, pas à l’orange, pour voyager.” Le réceptif se tient en tout cas dans les starting-blocks.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique