Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sun Resorts va couper les ponts avec Exotismes

Dans le cadre d'un recentrage de ses partenariats commerciaux, le TO marseillais ne pourra plus vendre les hôtels du groupe mauricien à compter du 1er novembre prochain.

Si le patron d'Exostimes Gilbert Cisneros s'est récemment félicité des résultats d'Exostismes, il a néanmoins omis de préciser que le groupe Sun Resorts allait lui couper la commercialisation de ses hôtels à compter du 1er novembre prochain.

Cette décision peut apparaître étonnante de la part du groupe hôtelier mauricien puisque le TO marseillais superforme sur Maurice, sa destination N°1 avec 21 000 clients. Et qu'il est de surcroît très puissant en matière de technologie, tant pour son propre site que pour d'autres acteurs en marque blanche. Plusieurs explications sont donc à rechercher ailleurs.

Un partenariat vieux de 30 ans

La première est que Sun veut favoriser Solea, son TO maison en phase de relance depuis sa reprise en main il y a un an par Alexandre Espitalier-Noël, le DG qui dirige d'ailleurs les deux structures du groupe mauricien en France. De quoi soutenir la progression visée de 43% du chiffre d'affaires de Solea pour l'exercice 2017/2018, après son retour dans le vert sur celui achevé fin juin. L'île Maurice y avait représenté 5 000 clients, sur les 11 000 réalisés sur cet exercice.

La seconde est que Sun Resorts se recentre sur les TO en adéquation avec son image haut de gamme et sur ceux réalisant les meilleures ventes, la part d'Exotismes n'étant "que" de 15%. "Il n'y a rien de personnel à l'encontre d'Exotismes avec lequel nous avons eu un bon partenariat pendant 30 ans. C'est une décision stratégique sur le marché européen de recentrer nos ventes sur certains voyagistes capables aussi bien de vendre du 4* que du 5*", explique Yann Lloret, le directeur des ventes et du marketing. De fait, outre Solea, Sun Resorts conservera uniquement des accords avec 5 TO (Austral Lagons, Jet tours, Kuoni, Nautil et TUI) qui disposeront ainsi de stocks supplémentaires.

Plus de stocks pour la concurrence

Ainsi, L'Ambre s'affichait-il vendredi en grand sur la page d'ouverture du site d'Austral Lagons. "Par ricochet, cette décision nous apporte plus de stocks et la possibilité de réaliser davantage de ventes. Nous avons donc tout intérêt à privilégier Sun qui est déjà notre première chaîne hôtelière sur Maurice et avec laquelle nous avons un excellent partenariat", confie Hélion de Villeneuve, le Pdg d'Austral Lagons. Pour la saison 2017/2018, la balle sera donc dans le camp des agences pour orienter les clients fidèles de La Pirogue, de l'Ambre, du Long Beach ou du Sugar Beach vers les 6 TO partenaires.

Du côté d'Exostismes, on se veut serein face à la décision de Sun. "En 30 ans d’existence, ce n’est pas la première fois que des hôtels ou des groupes hôteliers vont et viennent dans le référencement d’Exotismes, que ce soit pour des questions commerciales ou de qualité de service. Concernant le Kanuhura aux Maldives, Exotismes avait déjà décidé l’an dernier de ne plus commercialiser l’hôtel Sun alors que nos ventes ont progressé sur la destination en 2016 et 2017", nous a précisé Didier Sylvestre, DGA en charge du commercial.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique