Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Comment fonctionne Google Hotel Finder

| | | | | par
Pour Jean-Louis Boss, vp marketing de Fastbooking, Google Hotel Finder offre une vraie chance aux hôteliers.
Pour Jean-Louis Boss, vp marketing de Fastbooking, Google Hotel Finder offre une vraie chance aux hôteliers.

Quel est le modèle économique de Google Hotel Finder ?  Dans quelle mesure les hôteliers peuvent-ils en tirer partie ? Le fournisseur technologique Fastbooking décrypte le concept du projet porté par le géant de la recherche, dont il est l’un des bêta-testeurs.

Google France a mis une chape de plomb sur son comparateur hôtelier mondial.

Heureusement, ses partenaires commencent à en parler, avec un certain enthousiasme... A commencer par Fastbooking, société qui fournit des moteurs de réservations et des services d'e-marketing à des hébergeurs. "Nous avons été la première société française à avoir intégré Hotel Finder", assure Jean-Louis Boss, son vice-président marketing. Accor est également "live" depuis quelques semaines sur le comparateur hôtelier, indique Remy Merckx, vp e-commerce sales et distribution au sein du groupe. Malgré la persistance de "petits soucis ici et là, nous restons persuadés de l’opportunité, et nous commençons à voir des résultats satisfaisants", ajoute-t-il.

Comment fonctionne Hotel Finder ? "Nous n’avons pas de frais d’intégration facturés par Google, mais des heures de développement à notre charge, souligne Jean-Louis Boss. Il nous est régulièrement demandé d'apporter des améliorations". Depuis novembre 2011, Fastbooking a effectué l’intégration de plusieurs clients à Hotel Finder. Résultat : environ 500 hôtels sont ainsi connectés en direct. "Nous achetons des clics pour eux, selon un paiement au pourcentage par rapport à la requête lancée par l’internaute." Un exemple vaut mieux qu’un long discours : si en réponse à une recherche de 3 nuitées, une fenêtre s’ouvre avec un prix global de 600 euros, l’hôtelier devra payer 0,2% le clic, soit 1,20 euro… au minimum. Un système d’enchères permet à d’autres opérateurs comme des agences en ligne de faire grimper le tarif.

Un système "plus intelligent" que le lien sponsorisé

Google Hotel Finder peut-il aider les hôteliers à reprendre la main sur leur distribution en ligne ? "Oui, si les hôteliers comprennent le fonctionnement du système. Pour être visibles, ils doivent être moins chers ! Les liens s’affichent par ordre décroissant de prix, promet Google. En cas de parité tarifaire (entre le site de l’hôtel et une agence en ligne le revendant, Ndlr), c’est celui qui aura payé le plus cher qui apparaîtra en premier". "C'est plus intelligent qu'un lien sponsorisé".

Pour Jean-Louis Boss, les hôteliers peuvent adopter des tarifs agressifs quand ils vendent en direct, puisqu'ils sont alors dispensés de verser une commission de 25% à Expedia, ou de 17-20% à Booking par exemple (contre 4% à 5% via Fastbooking). "Leur intérêt, c’est de donner à l'internaute un avantage concurrentiel, qui est idéalement quelques euros de moins, ou sinon un service additionnel comme le wifi gratuit". Quelques hôteliers indépendants commencent à jouer cette carte, afin de diminuer leur dépendance aux distributeurs en ligne, qui trusteraient environ 50% des nuitées en France.

En termes de calendrier, le projet de Google dans l’hôtellerie a pris du retard. Avant l’été, il était prévu de le lancer en septembre, selon une source proche du dossier. Interrogé, Google France n’a pas répondu à nos questions. Pour l’heure, Hotel Finder est en anglais, ce qui laisse supposer un premier lancement pour une clientèle américaine acquise, notamment, à la destination France.

 

Il est possible de délimiter une zone de séjour sur une carte, avant de choisir un établissement, puis de réserver via une agence en ligne ou le site de l'hôtelier.

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cet article sur Wikio envoyer à un ami

1 réaction

doudou | 30/04/2013 - 04H37

Et bien reste plus qu'à tester...quand il sera dispo en français. ? Auriez vous un écho quelconque sur une éventuelle date de sortie envisagée ?

Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer