Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La péninsule d’Izu, face cachée (et bien gardée) du mont Fuji

A 40 minutes de Tokyo, à deux pas du mont Fuji se trouve la péninsule d’Izu, condensé d’une nature sauvage et d’une authenticité préservée. Les Japonais la connaissent bien, mais elle reste un mystère à explorer pour les voyageurs. La péninsule d’Izu et le mont Fuji sont des lieux emblématiques du Japon, qui font partie de la préfecture de Shizuoka, à découvrir absolument lorsque les frontières réouvriront.

Particulièrement appréciée pour ses activités de détente, entre plages cachées et onsen traditionnels (sources chaudes naturelles), la péninsule d’Izu recèle aussi des pépites naturelles qui lui ont donné le titre de Géoparc mondial de l’Unesco.

Parmi les caractéristiques uniques qui font son charme, le voyageur retiendra les Sept Cascades de Kawazu, la récompense ultime de la randonnée de Kawazu Nanadaru, ou le splendide littoral sur le Jogasaki Coast Trail et le pont suspendu d’Ito-City qui permet d’admirer de près le spectacle des vagues de l’océan Pacifique s’écrasant contre les roches escarpées. Les reliefs variés de la péninsule offrent ainsi tout un panel d’activités sur terre mais aussi sur mer, comme l’excursion en bateau qui mène à l’impressionnante cave de Dogashima Tensodo. Bonne nouvelle : ces merveilles de la nature sont accessibles à tous !

Les amateurs d’histoire profiteront d’un arrêt à Atami pour se rendre au MOA Museum of Art, où se côtoient l’art et l’artisanat japonais et d’Asie orientale, ou visiter Shimoda, témoin et emblème de l’ouverture de l’archipel au monde au début du 19e siècle. La ville a gardé son charme d’antan et une authenticité que l’on retrouve avec bonheur en partageant quelques instants avec les habitants de la péninsule, particulièrement accueillants.

L’hospitalité caractéristique des Japonais se retrouve à Izu où il fait bon vivre. Par leur gentillesse et leur simplicité, les habitants partagent leurs valeurs, leur culture et leur art de vivre et surprennent par leurs techniques de production et de fabrication artisanales, complexes et ancestrales, encore pratiquées aujourd’hui.

Si la préfecture de Shizuoka est un producteur majeur de thé vert au Japon, c’est à Utogi et sur la péninsule d’Izu qu’est récolté le wasabi. À l’origine sauvage, la plante de wasabi a progressivement trouvé sa place dans les plats japonais et se récolte aujourd’hui dans les champs et les cours d’eau de montagne. La culture traditionnelle du wasabi fait partie du Patrimoine Agricole Mondial. Fraichement récolté, son goût est complètement différent de ce que l’on connait : bien moins piquant, il laisse place à des saveurs complexes.

Champs de Wasabi à Izu City ©Tourism Shizuoka Japan

Une semaine au moins est nécessaire pour profiter pleinement des trésors de la péninsule d’Izu. Pour des étapes authentiques, les ryokan (auberges traditionnelles) sont une solution idéale pour se loger et un incontournable de la péninsule d’Izu. Ces maisons typiques du Japon sont présentes un peu partout sur la péninsule et particulièrement près des villes thermales : Atami, Kawazu, Shimoda, Shuzenji… Des possibilités nombreuses et diversifiées pour vivre ce Japon authentique qui nous fait tant rêver.

Plus d’informations sur www.exploreshizuoka.com et www.explore-izu.com

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique