Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La commande vocale arrive

Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft poussent la voix. Le voyage s’invite doucement dans leur technologie d'assistant virtuel.

Commander un taxi, réserver un billet de train ou d’avion sans pianoter sur un ordinateur ou un smartphone. C’est le rêve que caressent plusieurs acteurs de l’industrie, grâce à un assistant virtuel comme Amazon Echo, la petite enceinte cylindrique commandée par la voix.

Easyjet ose

Dans cet esprit, la compagnie low cost EasyJet vient d’annoncer qu’elle est la première en Europe à permettre à ses passagers de demander le statut de leur vol par commande vocale à Alexa d’Amazon : les clients possédant Amazon Echo peuvent depuis le 26 juin prononcer les mots « Alexa, open easyJet » pour vérifier leur vol, et l’heure précise de départ ou d’arrivée. Cest un premier service de base, qui utilise la technologie de l’intelligence artificielle.

De Siri à Cortana, en passant par Alexa

Amazon est loin d’être le seul à croire aux commandes vocales. Apple a lancé Siri dès 2011. Microsoft et Google ont ensuite joué les suiveurs, avec Cortana et Assistant. L’enjeu ultime, pour tous, c’est de faciliter la recherche de produits et services en situation de mobilité. Dans l’absolu, conduire en achetant un billet de train serait ainsi possible. Même si les géants du digital et de l’e-commerce investissent lourdement dans cette voie, la commande vocale n’est toutefois pas encore au point, nuance Benoît Bouffart : le directeur stratégie et innovation de Voyages-sncf.com évoque des problèmes substantiels de sémantique ou de traduction. Toujours dans les starting-blocks, l’agence en ligne a commencé à tester Amazon Echo.

Un essor concomitant aux chatbots

Pour Bing, la commande vocale, c’est définitivement l’avenir. « Le search devrait devenir vocal à 50% dans trois ans, estime Alex Sinson, son directeur Search Advertising. Microsoft investit d’ailleurs dans la recherche vocale et dans une plate-forme pour développer des chatbots, qui seront le bras armé de l’assistant personnel ».

Bing revendique une part de marché de 18,8% sur le marché français, en progression de 56% de mars 2016 à mars 2017. Le moteur de recherche profite notamment de son intégration par défaut dans les outils de Microsoft, tels l’assistant de recherche Cortana et Windows 10. « 24% des requêtes concernent le voyage », souligne aussi Alex Sinson.

Au Royaume-Uni, EasyJet invite ses passagers à expérimenter Alexa d’Amazon.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique