Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : l’Asie dévisse dans les agences, les autres destinations reculent

Depuis le mois de février, les réservations diminuent, toutes destinations confondues. Cambodge, Vietnam et Thaïlande décrochent particulièrement, en plus de la Chine.

Le coronavirus a contaminé les prises de commandes au sein des agences offline et online. Selon les résultats de l’Observatoire des Entreprises du Voyage (EdV), l’épidémie impacte considérablement les réservations engrangées sur les 23 premiers jours du mois de février. Sans surprise, la Chine s’effondre (-99%), mais d’autres pays accusent également le coup. Le Cambodge, le Vietnam et la Thaïlande chutent de -61% en moyenne, avec de faibles écarts entre les trois pays, selon les EdV. Un vrai plongeon, alors que le Quai d’Orsay ne conseille pas ces trois pays, a souligné Jean-Pierre Mas, président des EdV, lors d’une conférence de presse ce matin.

Pour l’ensemble des autres destinations, les réservations reculent de – 4%, ce qui traduit un certain attentisme. « Il n’est pas exclu que cette baisse s’accentue au cours des prochaines semaines, a commenté Jean-Pierre Mas. C’est la traduction d’une crainte des déplacements et des rassemblements, mais aussi d’un repli sur soi. » « Il faut espérer que la situation ne dure pas trop longtemps, sinon ce serait dramatique », a ajouté René-Marc Chikli, président du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto).

A noter, les décrochages des destinations asiatiques corroborent les résultats de notre sondage en ligne auprès des pros du voyage : 59% des votants déplorent une « forte baisse » des réservations sur les pays d’Asie. Le pourcentage était de 50% en date du 7 février.

Retournement

Avant l’épisode de coronavirus, les prises de commandes étaient en progression par rapport à l’année dernière. Fin janvier 2020, l’ensemble des réservations effectuées en agences (on et off line) pour le printemps-été 2020 (avril-octobre) affichait une augmentation sensible par rapport aux réservations du printemps-été 2019 effectuées fin janvier 2019 : +7% pour les vacances en France, et + 8% pour les vacances à l’étranger.

Dans le détail, le syndicat avait noté une excellente progression du Japon (effet coupe du monde de rugby et JO obligent) et du Vietnam. Dans le bassin méditerranéen, la Tunisie affichait de belles performances (+31%), tout comme la Turquie, le Maroc et l’Egypte (toutes à plus de +20%). L’Espagne, la Grèce et la Tunisie constituaient le trio de tête, suivis de l’Italie qui est désormais le plus grand foyer européen de l’épidémie.

Lombardie et Vénétie : le Seto propose des reports

René-Marc Chikli a profité de la conférence de presse des EdV pour faire un point sur les destinations, et notamment l’Italie (320 cas, 11 décès). Le Seto recommande aux TO d’accepter les reports de voyages prévus en Lombardie ou en Vénétie. « Nous avons pris des dispositions, et depuis hier (mardi), nous proposons des reports » si le client ne souhaite plus partir dans l’immédiat, a précisé le président du syndicat. Les simples annulations seront sans doute assortie de frais. « Par principe, nous nous basons sur les préconisations du quai d’Orsay », a ajouté Jean-Pierre Mas. Depuis hier soir, le ministère des affaires étrangères conseille de différer tout déplacement non essentiel dans ces deux régions.

René-Marc Chikli comme Jean-Pierre Mas espèrent que l’épidémie perdra rapidement du terrain, bien sûr, mais aussi que les instances gouvernementales gèreront mieux la crise, de concert avec les autres pays. Tous les deux dénoncent les incohérences des décisions et des mesures préventives, notamment depuis le développement d’un foyer dans le nord de l’Italie.

A lire aussi :

 

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique