Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Campings : le pass sanitaire sera demandé une seule fois, à l’arrivée

Le casse-tête semble avoir été évité pour les campings : le pass sanitaire ne sera finalement demandé qu’une seule fois, lors de l’arrivée, et quelle que soit la durée du séjour. Et pas dans tous les campings.

Soulagement dans les campings. Si le pass sanitaire concernera effectivement l’hôtellerie de plein air dès demain, ses modalités d’application ont été réétudiées. 

D’abord, tous les campings ne seront pas logés à la même enseigne : tout dépend de leurs équipements. Ceux qui ne disposent que d’une offre d’hébergement (locatifs ou emplacements) n’auront pas à déployer le dispositif, à l’instar des hôtels, qui ne sont pas concernés par le pass sanitaire non plus, indique Nicolas Dayot, le président de la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air.

En revanche, dès demain, 21 juillet, les campings possédant une piscine ou une salle de spectacle devront bel et bien demander le pass sanitaire à leurs clients, mais seulement une fois, lors de l’arrivée au camping, et quelle que soit la durée du séjour, précise-t-il.

Deuxième phase début août

Enfin, les campings équipés d’un bar ou d’un restaurant (mais ne disposant donc pas d’une piscine ou d’une salle de spectacle) ne seront concernés par le pass sanitaire qu’à partir de début août. Le déploiement du dispositif dans les campings est ainsi calqué sur le calendrier établi par le gouvernement pour l’extension en deux phases du pass sanitaire.

Dans les campings où le pass sanitaire sera nécessaire, un certificat de vaccination, un test négatif de moins de 48 heures ou un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement du Covid-19 seront donc demandés aux clients. Ces derniers devront veiller à être en mesure de produire l’un ou l’autre de ces documents. Faute de quoi, l’accès au camping leur sera refusé au début de leur séjour.

A noter que les règles seront les mêmes pour les résidences de tourisme, clubs et villages de vacances.

S’il faudra donc être en mesure de présenter l’un de ces documents dès demain dans certains établissements, il n’est plus question pour les campeurs non vaccinées de devoir se faire tester à plusieurs reprises pour profiter du restaurant, de la piscine ou des spectacles pendant leur séjour.

Dans un premier temps, il avait en effet été envisagé que le pass sanitaire ne soit pas obligatoire les campings, mais que celui-ci conditionne l’accès à certains de leurs équipements. Un véritable casse-tête logistique pour les professionnels, qui craignaient de devoir faire face dans ces conditions à de nombreuses annulations, à des tensions avec les clients, et à d’importantes et coûteuses contraintes d’organisation.

Pour les ados, le pass à partir du 30 août

« Au mois d’août, ce sont 9 millions de personnes, rappelait récemment Nicolas Dayot. On estime qu’un tiers des plus de 18 ans ne sont pas vaccinés, et qu’ils devront donc aller se faire tester toutes les 48 heures pour profiter de la piscine pour les établissements qui en disposent. Si on considère que nos établissements sont implantés à 70% en zone rurale, la pharmacienne du coin va avoir du souci à se faire », soulignait-il.

Suite aux annonces d’Emmanuel Macron, des assouplissements avaient déjà été annoncés. Afin de ne pas perturber les vacances en famille, la mise en place du pass sanitaire est ainsi repoussée au 30 août 2021 pour les 12-17 ans. En ce qui concerne la vaccination des salariés travaillant dans les établissements concernés par le pass sanitaire, là aussi, un délai a été accordé. Les personnes concernées ont jusqu’au 31 juillet pour recevoir la première dose, la seconde devant être effectuée le 30 août au plus tard.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique