Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le pass sanitaire sera exigé à l’entrée des parcs de loisirs dès l’âge de 18 ans

Une contrainte que redoutait la profession, qui se prépare tant bien que mal à l’appliquer.

A partir de 21 juillet, et suite aux dernières annonces d’Emmanuel Macron, le pass sanitaire sera mis en place dans la plupart des lieux recevant du public… et donc dans les parcs de loisirs. Tous les visiteurs âgés de 18 ans et plus devront le présenter pour entrer dans les parcs. Une décision redoutée par la profession, qui, désormais, doit l’appliquer.

« Nous partageons l’objectif de mettre un terme définitif à cette épidémie. A partir du 21 juillet, un pass sanitaire sera exigé sauf pour les moins de 12 ans et il devrait y avoir une souplesse jusqu’à 18 ans. Nous allons tout faire pour mettre en sécurité nos visiteurs : on proposera des tests sur place, dans nos principaux sites », précise Dominique Thillaud, directeur général de la Compagnie des Alpes.

« Un gros challenge »

« Nous ne laisserons personne à la porte et nous continuerons de mettre en place les protocoles de sécurité sanitaire », poursuit le dirigeant de la filiale de la Caisse des dépôts et consignations, qui exploite notamment le Parc Astérix, le Futuroscope, les parcs Walibi ou encore le musée Grévin. « On teste notre agilité en tant qu’opérateurs, car les délais sont extrêmement courts ». « D’autant que les deux tiers de nos visiteurs ont moins de 35 ans, ils ont été éligibles tardivement à la vaccination : c’est un gros challenge », pense Dominique Thillaud. Le Parc Astérix accueille actuellement, au pic de sa saison haute, quelque 140 000 visiteurs par semaine.

De son côté le parc du Puy du Fou va lui aussi faciliter l’accès au pass sanitaire pour ses visiteurs âgés de plus de 12 ans, en généralisant les tests antigéniques sur place, déjà proposés aux quelque 15 000 spectateurs qui ont assisté à son spectacle nocturne La Cinéscénie depuis le 1er juillet. 2 000 tests gratuits ont été effectués lors des trois premières représentations, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et un laboratoire régional. Le Puy du Fou étendra le pass sanitaire à tout son parc et ses hôtels dès le 21 juillet également.

Pour rappel, le pass sanitaire exige la présentation d’un schéma complet de vaccination ; d’une preuve d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h pour les grands rassemblements et de moins de 72 heures pour les voyages et contrôles aux frontières ; ou d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois. Dans les parcs de loisirs, les enfants de moins de 18 ans sont exemptés de cette mesure jusqu’au 30 août.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique