Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

USA : le patron de Delta ne veut pas de canifs à bord

La décision de l’agence américaine de sécurité dans les transports, qui va élargir la liste des articles autorisés à bord des avions, présente des risques, selon Delta Air Lines.

À compter du 25 avril, et pour la première fois depuis les attentats du 11 septembre 2001, les passagers pourront embarquer les canifs dont les lames font moins de 6 centimètres de long et jusqu'à un centimètre de large, les queues de billard, les bâtons de ski, certaines battes de base-ball, les crosses de hockey et deux clubs de golf maximum. Un assouplissement dénoncé par Richard Anderson, le patron de la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines.

Des articles interdits depuis plus de 11 ans

"Ces articles sont interdits depuis plus de 11 ans, et (les autoriser à l'embarquement) apportera peu en termes d'accélération des vérifications des bagages des passagers comparé aux risques qu'ils représentent pour notre personnel de cabine et les autres passagers", a indiqué le directeur général de Delta dans une lettre à l'agence de sécurité dans les transports (TSA).

Pour John Pistole, directeur de la TSA, cette mesure entre "dans le cadre d'une approche plus générale d'évaluation des risques, qui permet aux agents de sécurité dans les transports de mieux se focaliser sur les articles qui représentent une plus grande menace, comme les explosifs".

"Une inquiétude légitime"

Mais c’est aussi le moyen de ne pas prolonger inutilement le temps d'attente aux portiques de sécurité des aéroports américains entraîné par le manque d'effectifs en raison de coupes budgétaires. Richard Anderson a souligné que le personnel de bord de sa compagnie avait "exprimé une inquiétude légitime" après cette annonce. "Si l'objectif est d'accélérer le passage aux points de sécurité, il y a des mesures beaucoup plus efficaces que nous pourrions prendre ensemble", a-t-il affirmé.

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique