Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Auvergne-Rhône-Alpes : 2 professionnels du tourisme sur 3 satisfaits de l’été

C’est ce qui ressort du baromètre mensuel d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme (Aura), qui mesure l’évolution de l’activité touristique estivale en consultant près de 900 professionnels du tourisme.

La fréquentation touristique en Auvergne-Rhône-Alpes au cours de l’été 2021 est jugée « bonne voire très bonne » par 66% des professionnels interrogés. C’est dans la Métropole de Lyon, la Savoie, la Drôme, l’Ardèche et la Haute-Loire que ce niveau de satisfaction est le plus élevé (entre 85% et 91% des prestataires satisfaits).

Les taux d’occupation sont plus importants qu’en 2020, en juillet (63% en juillet contre 49%) comme en août (68% contre 61%), mais demeurent en retrait par rapport à la période avant Covid. Sans surprise, ce sont les gestionnaires de résidences de tourisme (74%) et les propriétaires de meublés et de chambres d’hôtes (75%) qui enregistrent les meilleurs taux d’occupation, confirmant ainsi la tendance à l’hébergement individuel, plus rassurant sur un point de vue sanitaire.

Le tourisme urbain reprend des couleurs

Néanmoins, à la différence de l’été 2020, les hôtels et les hébergements collectifs affichent à nouveau de bons résultats avec des taux d’occupation moyens de 64% et 67%. Le tourisme urbain reprend également des couleurs : 32% des prestataires affichent une fréquentation en progression par rapport à 2020 contre 24% en moyenne dans les autres types d’espaces (campagne, stations et montagne). Au global, la fréquentation touristique de cet été est jugée stable voire en hausse par rapport à l’été 2020.

Comme partout dans l’Hexagone, c’est la clientèle française qui a porté l’activité touristique de la région. La clientèle provenant de la région, d’abord (38% de la fréquentation en juillet et 35% en août, soit 10% de plus qu’avant la pandémie), et de tout le pays, ensuite, puisque 37% des professionnels interrogés constatent une progression de leur clientèle française cet été. La clientèle internationale reste en repli (13% des nuitées en juillet et 19% en août) même si les clientèles belges, allemandes, néerlandaises et suisses ont en partie compensé l’absence des Américains et des Britanniques.

Pass sanitaire : un impact variable selon les métiers

Par ailleurs, 62% des acteurs du tourisme estiment que la mise en place du pass sanitaire n’a pas impacté leur chiffre d’affaires. Les établissements thermaux, les prestataires de loisirs et les sites de visites, par contre, ont constaté un impact sur leur activité, « aussi bien en termes d’organisation que de chiffre d’affaires ». Pour les professionnels qui s’estiment impactés par cette mesure de lutte contre la diffusion du Covid-19 et de ses variants, la perte de chiffre d’affaires s’établit à hauteur de 23% en moyenne.

Un élément qui rassure certains professionnels, et notamment ceux de la montagne, à l’approche de la saison hivernale. En effet, 44% d’entre eux restent confiants pour l’hiver à venir, en particulier en Savoie, à Lyon et dans la Drôme, le pass sanitaire éloignant l’éventualité de voir les remontées mécaniques fermées, comme l’hiver dernier.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique