Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SNCF : les conditions d’échange et de remboursement deviennent plus strictes

La SNCF met fin à son dispositif de remboursement ou d’échange des billets sans frais jusqu’au dernier moment, mis en place pendant la pandémie.

Depuis ce lundi, les billets de TGV et d’Intercités de la SNCF ne sont plus remboursables ou échangeables sans frais jusqu’au dernier moment : les voyageurs doivent désormais procéder à l’annulation ou l’échange au moins trois jours avant le départ.

« Pendant un gros mois, on a assoupli les possibilités d’échange et de remboursement le temps de la mise en place du pass sanitaire, et on revient maintenant au dispositif J-3 mis en place il y a quelques mois et pérennisé en juin », a expliqué à l’AFP un porte-parole de la SNCF.

La SNCF avait temporairement assoupli son dispositif, permettant aux clients n’ayant pas de pass sanitaire – ou disant qu’il n’en avaient pas – d’échanger ou de se faire rembourser leur billet jusqu’à la dernier minute.

Des passagers retenaient 7 ou 8  billets selon la SNCF

La formule du J-3 reste cependant « un vrai avantage », selon le porte-parole, puisque avant la crise sanitaire les voyageurs devaient s’y prendre au moins 30 jours avant le départ pour bénéficier d’un échange gratuit ou d’un remboursement sans frais.

« On a joué la générosité maximale pendant la période » de la crise sanitaire, a souligné dimanche le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, au micro de RTL. « On a décidé d’arrêter cette souplesse et de revenir au J-3, qui est déjà une très belle avancée. » Avec le tout échangeable ou remboursable jusqu’au dernier moment, « il y a malheureusement des clients qui exagéraient », a-t-il indiqué. « Ils vous retenaient 7 ou 8 billets, ils n’en prenaient qu’un et ils ne le disaient pas avant de partir. »

Cette décision a été prise en concertation avec la Fnaut, la fédération des usagers « qui la trouve très logique », a ajouté Jean-Pierre Farandou. Pour les billets Ouigo, les conditions habituelles continuent de s’appliquer : ils sont échangeables jusqu’à 1 heure 30 avant le départ pour 10 euros.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique