Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Concurrence : la SNCF perd sa 1ère ligne TER, entre Marseille et Nice

Pour la première fois en France, la SNCF pourrait ne plus exploiter une ligne de TER. La région Provence-Alpes-Côtes d’Azur (Paca) préfère Transdev.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a annoncé mardi proposer aux élus de voter en faveur de l’offre du groupe de transports Transdev pour la liaison TER entre Marseille et Nice, la SNCF risquant de perdre pour la première fois ce type de ligne.

La liaison ferroviaire Marseille-Nice, en passant par Toulon, concerne 10% du trafic régional en nombre de trains proposés. Trois entreprises étaient en concurrence : l’opérateur historique SNCF, Transdev et l’Italien Thello. Il s’agirait d’une première ligne ferroviaire non exploitée par la SNCF dans le cadre de la mise en concurrence, si les élus régionaux confirment ce choix le 29 octobre.

« La Région Sud a choisi de proposer l’exploitation du lot « Intermétropoles (Marseille – Toulon – Nice) », représentant 10% de l’offre de trains dans la région, à une autre entreprise ferroviaire, a communiqué la SNCF. SNCF Voyageurs souhaite le meilleur succès à Transdev, dans l’intérêt des voyageurs et du développement du transport ferroviaire dans la région. SNCF Voyageurs continuera à exploiter 100% des lignes TER de la Région Sud jusqu’à la mise en œuvre de ce nouveau marché en 2025. Notre entreprise travaillera activement auprès de ses agents et aux côtés de la Région pour assurer une transition réussie vers le nouvel opérateur. »

La SNCF garde les lignes « Azur »

De son côté, Christophe Fanichet, le président-directeur général de SNCF Voyageurs, explique : « Ce choix marque aussi la concrétisation de l’ouverture à la concurrence à laquelle nous nous préparons de longue date, où nos autorités organisatrices ont la liberté de choisir d’autres opérateurs que nous. Il est de notre devoir d’être exemplaires dans une transition réussie pour nos agents et au service de nos voyageurs. »

La Région a par ailleurs proposé que la SNCF conserve l’exploitation des lignes « Azur » incluant les liaisons entre Les Arcs/Draguignan et Vintimille en Italie, ainsi que Nice-Tende et enfin Cannes-Grasse où l’entreprise publique était seule en lice. Ce deuxième lot représente 23% du trafic régional en nombre de trains. Un chiffre légèrement de celui de la SNCF, pour qui « ce lot représente les deux tiers des trains mis en concurrence dans la région. »

L’ouverture à la concurrence « permettra d’améliorer très significativement l’offre pour les usagers, tout en assurant le prix juste pour la Région », s’est félicitée la Région dans un communiqué. Le président LR de cette collectivité, Renaud Muselier, est un fervent partisan de l’ouverture à la concurrence, meilleure pour les usagers selon lui. Fruit de la fusion en 2011 de Transdev et de Veolia Transport, Transdev transporte 11 millions de passagers au quotidien via ses différents modes de transport (bus, cars, trains).

A lire aussi :

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique