';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Snav : pas de prise en charge des frais des clients bloqués

Le syndicat recommande « la plus grande souplesse commerciale » pour les reports et invoque le cas de force majeure pour l’absence de prise en charge des frais des clients.

 

Vendredi, le Snav a indiqué à l’AFP que la situation des clients bloqués à destination ou dans les aéroports du fait du nuage de cendres provoqués par l’irruption d’un volcan islandais, relevait de « la force majeure » et que « l’agent de voyages distributeur ou tour-opérateur est exonéré de responsabilité et n’est pas tenu de prendre à sa charge les frais supplémentaires encourus par les clients ». 

 Plusieurs réunions d’urgence se sont tenues ce week-end réunissant les ministères concernés ainsi que pour celle de samedi, le président du CETO et des représentants du transport aérien. Le CETO a émis des recommandations où il rappelle qu’il s’agit d’un cas de force majeure. « Pour les clients sur place, les tour-opérateurs ne pourront prendre en charge les frais supplémentaires, qui devront être assurés par les clients. Les tour-opérateurs s’engagent à tout mettre en oeuvre afin d’apporter assistance et aide aux clients concernés et rechercheront les meilleures et plus rapides alternatives de retour ». « Pour les clients dont le départ n’a pu être assuré du fait de la fermeture des aéroports, les tour-opérateurs offriront à leurs clients la possibilité de reporter leur voyage sur la même destination ou toute autre destination proposée par le tour-opérateur ». Fram propose ainsi le report sans frais pendant une période de 6 mois, STI Voyages pendant un an.

Environ 150 000 Français seraient bloqués à l’étranger dont 50 000 clients de TO.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire