Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le SNAV perd son combat contre Reims Evénements

Par arrêt du 5 juillet 2010, le Conseil d’État confirme à Reims Événements la possibilité de commercialiser des prestations d’agent de voyages.

 
Coup dur pour le SNAV dans sa lutte contre le paracommercialisme. Par arrêt du 5 juillet 2010, le Conseil d’État vient de donner raison à Reims Évènements en validant la possibilité pour cette société d’effectuer, à titre accessoire à son activité principale de Centre des Congrès, des prestations d’agent de voyages. Le différend qui oppose les deux entités remonte à 2002 lorsque la société d’économie mixte Reims Champagne Congrès Expo (RCCE) devenue Reims Événements avait été autorisée, par arrêté préfectoral, à exercer des activités relatives à l’organisation et à la vente de voyages ou séjours (articles 1er et 2 de la loi du 13 juillet 1992). Le SNAV avait alors demandé l’annulation de cet arrêté,  qui avait été prononcée par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne en septembre 2006. En juin 2007, la Cour administrative d’appel de Nancy annulait le jugement : la SEM pouvait donc effectuer des prestations de tourisme au titre de l’arrêté préfectoral contesté. Le SNAV avait alors porté l’affaire devant le Conseil d’État. C’est un combat que le SNAV a mené en soutien aux agences réceptives. Nous sommes allés jusqu’au bout, confie Georges Colson, le président du SNAV.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique