Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pour concurrencer Airbnb, Leboncoin passe au paiement en ligne

En quelques années, le site de petites annonces s’est fait doubler de vitesse par Airbnb. Leboncoin contre-attaque aujourd’hui.

Nous l’annoncions dès 2012 : Leboncoin.fr devient une alternative pour les vacanciers. « Nous sommes le leader de la location de vacances entre particuliers, devant Abritel, en nombre d’annonces », nous confiait en 2013 Antoine Jouteau, alors directeur marketing et commercial.

Mais depuis, le site de petites annonces a assisté à l’inexorable montée en puissance d’Airbnb, contre lequel il part à l’offensive aujourd’hui pour s’imposer comme référence dans la location de vacances. Afin de se positionner comme tiers de confiance, à l’image d’Airbnb, la plate-forme a lancé mercredi une solution de paiement sécurisé entre particuliers. Il s’agit d’un service optionnel et gratuit -sur lequel une commission sera facturée-, jusqu’alors limité à certaines catégories de produits. Ce positionnement éloigne Leboncoin de son statut de média, ce qui lui donnera aussi de nouvelles obligations, celles régissant la location saisonnière.

Un système basique de petites annonces

Avec son système basique de petites annonces disparates, Leboncoin.fr a développé une riche plate-forme d’hébergements non marchands pour des vacances en France, qui s’est depuis ouverte aux chambres d’hôtels. Quelque 4,5 millions de Français sont partis l’an dernier en vacances par son intermédiaire, selon l’AFP. Le géant californien revendique pour sa part 7 millions de voyageurs français sur l’été 2018.

Créé en 2006, propriété du groupe de presse norvégien Schibsted, Leboncoin est devenu un service efficace pour les particuliers mais aussi pour les professionnels, capable d’empiéter sur les plates-bandes de Pôle Emploi et des agences immobilières. L’entreprise désormais dirigée par Antoine Jouteau revendique un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros en 2017. Selon Azao, 110 millions de transactions ont été réalisées sur le site en 2017 hors immobilier, pour une valeur totale de 27 milliards d’euros en 2017, soit 1,17% du PIB français.