Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pierre & Vacances/Center Parcs a retrouvé des couleurs cet été

Le groupe piloté par Gérard Brémond enregistre même des performances meilleures qu’en 2019 sur certaines gammes de produits.

Est-ce la fin du tunnel qu’entrevoit Pierre & Vacances/Center Parcs ? Le groupe vient de communiquer son chiffre d’affaires de l’exercice 2020/2021, qui plafonne à 1 053,5 millions d’euros (contre 1 297,8 millions d’euros en 2019/2020).

Le chiffre d’affaires du tourisme s’élève à 801,1 millions d’euros, en retrait de -21,7% par rapport à l’exercice précédent et de -41,3% par rapport à l’exercice 2018/2019. Pierre & Vacances évoque aussi de « très bonnes performances » observées pendant le quatrième trimestre, qui inclut la période estivale. Sur les mois concernés, le chiffre d’affaires atteint 551,6 millions d’euros au global (+12,1%). Celui des activités touristiques est lui en croissance de 17,3% (à 496,8 millions d’euros) par rapport au même trimestre de l’exercice précédent, et même de 2,2% par rapport à l’été 2019, dernière période de référence pour l’industrie avant l’irruption de la pandémie de Covid-19.

Fort redressement de l’activité en Espagne

Dans le détail, plusieurs gammes de produits enregistrent des hausses plus ou moins importantes. C’est le cas du pôle Center Parcs Europe, avec un chiffre d’affaires en forte hausse par rapport à l’été 2020 (+16,4%) comme par rapport à l’été 2019 (+14,8%). Une croissance tirée par les domaines situés en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne (16% par rapport à 2020 et +21% par rapport à 2019), mais aussi des sites français (+17% par rapport à 2020 et +1,1% par rapport à 2019).

L’entité Pierre & Vacances Tourisme Europe affiche, de son côté, un chiffre d’affaires en augmentation de +13,3% par rapport à l’été 2020, « avec un fort redressement de l’activité en Espagne (+82,4%) et de bonnes performances de l’activité en France (+5,5%, dont +1,1% sur l’hébergement malgré une offre en baisse de -12%) ». Néanmoins, l’activité demeure en retrait par rapport au 4ème trimestre 2019 (-7,7%), « essentiellement lié au déficit de clients étrangers en Espagne (chiffre d’affaires en baisse de -25%) et la réduction du stock exploité en France (chiffre d’affaires en retrait de -3,4%, dont -6,1% sur l’hébergement pour une offre en retrait de -18%).

Un portefeuille de réservations en hausse

Les résidences Adagio renouent aussi avec la croissance (+55,2% vs 2020). Mais cette progression est trompeuse : la marque dépend fortement des clientèles internationales et de la vitalité du voyage d’affaires, et s’est retrouvée quasiment au point mort en 2020. Sur l’exercice 2020/2021, le niveau d’activité reste largement inférieur à celui d’avant la crise (-32,2% par rapport à 2019).

Le groupe se tourne désormais vers l’hiver à venir et affirme que « le portefeuille de réservations touristiques engrangé à date pour le 1er trimestre de l’exercice 2021/2022 progresse par rapport à celui des deux exercices précédents, à la fois pour les pôles Center Parcs Europe et Pierre & Vacances Tourisme Europe ». De quoi consolider ce début de reprise ?

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique