Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marathon man : Nicolas à Helsinki

Après la Laponie, cap sur Helsinki : Nicolas Brumelot, le patron de MisterFly, partage la septième étape de son périple qui le mènera à courir, en 2016, douze villes et ses marathons, en faveur d’Imagine For Margo.

Les étapes scandinaves se succèdent avec l’été. Après avoir couru à travers la capitale danoise, puis dans la Laponie finlandaise, mon septième marathon de l’année 2016 me mène à travers les rues d’Helsinki, la capitale finlandaise.

Helsinki, est une agréable capitale portuaire qui s’étale sur une presqu’île entourée de nombreuses et verdoyantes jolies petites îles.

Après avoir accompli les formalités de retrait du dossard, j’ai visité la ville et ses environs en arborant fièrement les couleurs d’Imagine for Margo. En cette veille de marathon et comme à chacune de mes étapes, le beau temps (frais) est au rendez-vous. J’en ai profité pour visiter l’île forteresse de Suomenlinna qui n’est pas sur la route du marathon, du fait de sa situation.

J’ai également découvert les deux somptueuses cathédrales de la ville : la cathédrale blanche luthérienne et la cathédrale orthodoxe Uspenski. Il y a de nombreuses et très originales églises à travers la ville, témoignages du design contemporain scandinave. J’ai été marqué par l’église Temppeliaukio entièrement creusée dans le granit, et dotée d’une remarquable l’acoustique. Il y a également la chapelle Kamppi, aussi appelée la chapelle du silence, construite tout en bois en forme d’œuf…

Le lendemain, j’ai retrouvé l’ambiance des marathons urbains avec ses milliers de coureurs, même si celui d’Helsinki reste modeste avec ses 3500 coureurs au départ. Comme Helsinki est une ville très cosmopolite, les coureurs le sont tout autant, et il y a de très nombreuses nationalités représentées.

Le départ tardif (15 heures !) est donné au pied du stade olympique qui a accueilli les jeux en 1952. Et c’est une sensation particulière, en cette année olympique, que de prendre le départ sous les anneaux. Heureusement, le temps est maussade et pluvieux, ce qui permet d’éviter aux coureurs d’avoir à affronter les 42,2 kilomètres sous une chaleur humide d’été.

Le parcours nous permet d’observer l’architecture Art Nouveau, omniprésente à Helsinki. Impossible de rater la gare centrale tellement elle est imposante. On traverse de nombreux ponts, ce qui permet de mieux visualiser la presqu’île sur laquelle est située Helsinki. Compte tenu de sa taille modeste, on est très vite dans les quartiers résidentiels et moins animés, traversés par de multiples espaces verts. On longe la baie d’où l’on peut contempler les îles et l’activité maritime. On passe à côté des chantiers navals où sont construits les plus imposants brise-glace, indispensable au maintien de l’activité maritime en hiver.  

Le temps se lève au fil des kilomètres et la fatigue aussi. La ligne d’arrivée est située dans le Sorena stadium, qui jouxte le stade olympique. J’apprécie vraiment ces arrivées dans les stades où il règne toujours une belle ambiance, et où l’on se met un court instant dans la peau et les émotions d’un athlète. Oubliée donc la fatigue, je me laisse submerger par cet intense moment d’émotion et de bonheur.

3h38 pour boucler cette étape, cela correspond très exactement au temps moyen de mes sept premiers marathons.

A l’occasion de cette étape, je souhaite vivement remercier Avico et ses dirigeants, Gilles Gompertz et Mourad Majoul, pour leur amical et généreux soutien. Il permet à ma collecte d’atteindre 34.000 € depuis le début de l’année.

La prochaine et huitième étape aura lieu le 17 septembre à Oslo, et marquera la fin des étapes scandinaves. J’ai encore besoin de votre soutien pour ces cinq dernières étapes, pas les plus faciles avec les kilomètres cumulés depuis le début de l’année. Je compte donc sur la mobilisation de notre profession en faveur d’Imagine For Margo et les enfants atteints de cancer vous remercient tout particulièrement de vos soutiens, car nous sommes sources d’espoir. Vous pouvez faire un don et contribuer à faire avancer la recherche via le lien de ma collecte :

http://www.alvarum.com/nicolasbrumelot3

#12marathons2016

%%HORSTEXTE:1%%

%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique