Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Face à la baisse des réservations, la SNCF réduit son offre

Le transporteur observe un recul du niveau de réservations pour les mois d’avril et de mai de 70% par rapport à 2019, et adapte, à la baisse, son programme.

Suite aux nouvelles mesures sanitaires annoncées le 31 mars, limitant les déplacements interrégionaux aux motifs impérieux sur l’ensemble du territoire, SNCF Voyageurs a observé une baisse drastique des réservations et de « la fréquentation à bord des trains ». En conséquence, le transporteur « adapte » – et donc réduit – son plan de transport grande vitesse (TGV INOUI, OUIGO).

Le plan est porté, en moyenne, à 4 TGV sur 10 en semaine : il sera de 4 TGV sur 10 sur les axes Sud-Est, Atlantique, Est, ainsi que pour l’offre OUIGO ; et de 3 TGV sur 10 sur l’axe Nord. SNCF Voyageurs rappelle que « l’offre pourra être renforcée les week-ends et durant les vacances scolaires selon les axes. Il s’agit d’une moyenne par axe, et l’offre est adaptée au cas par cas pour chaque destination ». La compagnie « veille également à ce que les TGV maintenus soient les plus adaptés en termes d’horaires, en particulier le matin et en fin de journée pour répondre aux besoins des déplacements professionnels ».

50% de l’offre Intercités

A l’international, la SNCF réduit aussi la voilure. Pour Eurostar : 1 aller-retour/jour Londres-Paris et 1 aller-retour/jour Londres-Lille-Bruxelles-Amsterdam. Pour Thalys : 4 aller-retour/jour Paris-Bruxelles, dont 1 aller-retour Paris-Amsterdam et 1 aller-retour Paris-Dortmund. Pour TGV Lyria : 5 aller-retour/jour. TGV INOUI Italie : 2 aller-retour/jour. Pour les lignes opérées avec la Deustch Bahnn : 8 aller-retour/jour. Pour les lignes opérées avec la Renfe, en Espagne : 2 aller-retour/jour.

S’agissant des trains Intercités, et « en application des décisions du ministère chargé des Transports, autorité organisatrice de ces lignes », le plan de transport est portée à une moyenne de 50% de l’offre normale, avec des adaptations variables selon les lignes. Sur les lignes Intercités de jour : Paris-Clermont-Ferrand, Paris-Limoges-Toulouse, et Marseille-Bordeaux : 4 aller/retour/jour en semaine ; Nantes-Bordeaux, Nantes-Lyon, Toulouse-Bayonne-Hendaye, et Béziers-Clermont-Ferrand : 1 aller-retour/jour en semaine.

Des billets échangeables et remboursables sans frais

Sur les lignes Intercités de nuit : Paris – Briançon via Modane continue d’être assuré du mardi au jeudi ; le train Paris-Toulouse reste suspendu (Paris-Toulouse restant desservi par Intercités de jour ainsi que TGV INOUI et OUIGO). Un service de substitution par autocar reste assuré sur la ligne Paris–Rodez du mardi au jeudi. La mise en circulation du train Intercités de nuit Paris–Nice, initialement prévue à compter du 16 avril, est reportée à une date ultérieure.

La SNCF rappelle que « tous les billets sont échangeables et remboursables sans frais jusqu’au dernier moment (1h30 avant le départ pour OUIGO) pour les voyages en TGV Inoui, Ouigo, Intercités et TGV internationaux (TGV Inoui Italie, TGV Lyria, Renfe & SNCF en Coopération, DB & SNCF en Coopération), pour les trajets effectués jusqu’au 30 avril 2021 inclus. Eurostar : échange sans frais jusqu’à J-7, autant de fois que souhaité. Thalys : tous les billets sont échangeables jusqu’au 31 août sans frais ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique