Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fermeture de lignes aériennes intérieures : l’Assemblée nationale entérine

L’Assemblée nationale a voté, samedi 10 avril, la suppression de certaines lignes aériennes intérieures.

La Convention Citoyenne pour le Climat, parmi ses propositions, avait demandé la suppression de toutes les lignes aériennes en cas d’alternative en train d’une durée de 4 heures. L’Assemblée nationale, au cours de sa séance de samedi dernier, s’est montrée plus mesurée, en confirmant ce que le Gouvernement avait décidé, à savoir la suppression de lignes intérieures lorsque l’alternative en train d’une durée de moins de 2h30 en train, est possible.

Cette décision, après un débat plutôt « musclé », concerne pour l’instant les liaisons entre la capitale au départ d’Orly vers Nantes, Lyon et Bordeaux. Toutefois, il existera des dérogations « pour les vols en correspondance ». Cette mesure, qui visait déjà Air France, concernera l’ensemble des compagnies aériennes qui opéraient sur ces liaisons.

Un décret devra préciser la mesure et les éventuelles autres lignes susceptibles d’être concernées comme Paris-Rennes ou Lyon-Marseille.  Le projet de loi prévoit également une compensation carbone graduelle des vols intérieurs – Air France l’applique déjà – et l’interdiction de l’agrandissement des installations aéroportuaires par expropriation si elles entraînent une hausse des émissions.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique