Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageur connecté : ses préférences, ses contradictions

Facteurs d'influence, sources de frustration, place des agences online et offline : une nouvelle étude décortique les préférences des voyageurs, mais aussi ses contradictions…

Qui est le voyageur français connecté ? Une récente enquête mondiale, réalisée par Toluna Research pour Travelport*, en dresse le portrait.

Un portrait qui trahit des comportements contradictoires dans lesquels il est aisé de se reconnaître… Tout d’abord, 87% des voyageurs français consultent des sites d’avis de consommateurs. C’est leur premier outil de recherche, devant les comparateurs en ligne de prix de vols (84%). Et pourtant, ils se méfient de TripAdvisor et consorts ! Près d’un répondant sur deux (46%) doute de la véracité des critiques en ligne. Autre réserve exprimée : près de 43% des sondés se disent agacés par le temps consacré à la recherche du meilleur prix pour un voyage. C’est d’ailleurs une véritable obsession. Le meilleur rapport qualité/prix est le facteur le plus important dans le choix d’une compagnie aérienne (à 83%).

31% préfèrent le face à face

Même si l’optimisation du budget compte, les voyageurs français acceptent volontiers de se laisser guider, surtout les plus jeunes générations : 63% des voyageurs d’agrément se déclarent ouverts aux suggestions lorsqu’ils effectuent des recherches. Ce n’est pas vrai pour les voyageurs d’affaires, compte tenu des règles imposées par leur entreprise.

Autre enseignement : 75% de l’ensemble des personnes interrogées dans le cadre de l’étude, au niveau mondial, déclarent avoir recours à l’avis d’un professionnel du voyage au moment d’effectuer des recherches. Et 31% des seuls voyageurs loisirs français préfèrent une réservation en face à face. C’est une bonne nouvelle pour les agences de voyages, qui témoigne du besoin d’accompagnement des clients dans la jungle Internet. Mais ce pourcentage montre aussi que la plupart des Français se contenteront d’une réservation online. A charge pour les distributeurs d’être, du coup, sur tous les fronts. Pas facile, mais résolument vital !

Mobile first ? Pas encore

S’agissant du mobile, la France est à la traîne : 20% des voyageurs français utilisent leur smartphone pour la réservation d’un voyage, versus 33% sur la totalité des répondants. "Le professionnel qui n'intègre pas rapidement le mobile dans sa stratégie risque de se couper d'une partie des voyageurs", estime Emmanuel Bourgeat, DG France de Travelport. Le fournisseur technologique fournit d'ailleurs des solutions mobiles aux distributeurs. A commencer par l'outil d'itinéraires ViewTrip, mais aussi TripAssist, qui permet à une agence d'avoir une application à ses couleurs.

A noter aussi que la voix fait une entrée significative : déjà, 43% des Français interrogés utilisent la recherche vocale lorsqu’ils préparent leurs vacances et leurs autres déplacements. A commencer, bien sûr, par les Millennials…

* Cette enquête mondiale sur "les voyageurs de l’ère numérique" de Travelport a été menée auprès de 11 000 personnes de 19 pays, par Toluna Research, en août 2017.

%%HORSTEXTE:1%%

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire