Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Port-Ghalib, nouveau-né en mer Rouge

Le complexe pharaonique, construit entre mer Rouge et désert, ouvre ses portes le 15 novembre. Les tour-opérateurs sont déjà sur les rangs.

Non, ce n’est pas un mirage ! Il y a sept ans, Marsa Alam n’était encore qu’un village de pêcheurs, entre mer Rouge et désert, au sud de l’Egypte. C’est désormais une grande station balnéaire baptisée Port-Ghalib et dotée d’un aéroport (géré par ADP), qui a coûté à son propriétaire koweïtien 1,5 milliard de dollars !

Elle aligne déjà une corniche où sont lovés 480 appartements avec services hôteliers, et où vibre le coeur de la station (restaurants, souk, discothèque, boutiques…). La zone Resort (trois hôtels, 956 chambres), qui ouvrira le 15 novembre, s’articule pour sa part autour d’un lagon artificiel de 8 500 m2. Gérée par le groupe sud-africain Sun International, elle se composera du Palace 5b Luxe, porte-drapeau et probablement futur Leading Hotel of the World ; du Sahara Sun Oasis 5b et du Sahara Sun Sand 5b, tous deux tournés vers les familles, avec des chambres et services adaptés. Un centre d’activités sportives (1 000 m2), une marina et un centre de conférences complèteront l’offre, en attendant la construction d’un golf et d’un Spa.

Mille et Un Soleils est le premier TO à programmer Port-Ghalib sur le marché français. Cet hiver, il affrètera deux avions auprès de XL Airways, et proposera dès le 20 décembre, deux vols par semaine vers Marsa Alam, l’un de Paris, l’autre de Mulhouse. La semaine en demi-pension est commercialisée à partir de 840 E/pers. (avec le vol A-R). STI Voyages lui a emboîté le pas, en programmant la station dans son catalogue Egypte & mer Rouge. D’autres TO seraient dans les starting-blocks.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique