Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : ça sent bon la reprise… grève à la SNCF

Sympa. Cette fois, c’est quasi sûr, on revient vraiment à la vie d’avant. Normal, les vacances de Toussaint démarrent. Et forcément, les trains de la SNCF ralentissent… pour cause de grève. Chassez le naturel, il revient à grande vitesse.

Mais oui, mais oui, ce n’est pas une blague, on retrouve enfin la joie et le bien-être de la vie d’avant. 

Attention, seules les liaisons sur l’axe « Atlantique » sont concernées, parce que les cheminots Sud, CGT et consorts ont trouvé que « ils «ne cessent d’interpeller la direction sur le mécontentement grandissant (…) des journées de travail notoirement dégradées, résultant notamment de la gestion calamiteuse de la crise côté entreprise ».

Et d’argumenter avec des journées de travail « plus longues », des conditions de travail qui se dégradent et, bien évidemment « une baisse de la rémunération moyenne ».

Formidable. Parce que sûrement que sur les autres lignes de TGV, c’est mieux ? Damned, c’est pas possible ?

Dominique Gobert, éditorialiste

D’autant que la SNCF, soutenue à fond par le ministre des Transports, cet excellent Djebbari, entend bien tailler des croupières au transport aérien intérieur.

Que l’augmentation scandaleuse et éhontée des tarifs du carburant frise l’ignominie. Et que, ce n’est un secret pour personne, les Français qui voyagent ou prennent des vacances en France, utilisent leurs véhicules. Je remarque au passage que nos concitoyens vivent largement dans les provinces, les petites communes et qu’il leur est nécessaire d’utiliser un véhicule, ne serait-ce que pour gagner une gare… TGV ou autre.

Mais la SNCF, toujours à l’affût de ce grand progrès touristique, sort un « Guide » de voyages en train, afin de faire découvrir la France à bord de TER qui ont le mérite d’exister « quand ils ont le temps » seulement. J’en sais quelque chose, je vis à la campagne où les TER sont aussi présents que la vérole s’abattant sur le bas clergé.

Et qu’un chèque minable de 100 balles pour les « plus pauvres » (stupidité digne d’un fonctionnaire de Bercy) ne changera strictement rien.

Irresponsabilité de l’Etat ? Irresponsabilité des syndicats ?

Dans un autre registre et parce que c’est la fin de la semaine, que les vacances sont là, que les congés d’hiver se préparent, quid de ces ouvertures de stations de montagne ? On y pense, on y réfléchit et vous verrez bien.

En attendant, les réservations sont là, mais comme personne ne sait (ou ne veut) prendre une décision, c’est encore le grand bazar.

Pensant ce temps, nos voisins sont à l’affut : les Suisses se préparent à accueillir les touristes, la Grèce profitant de sa proximité (et de son climat) mène campagne de promotion, tandis que chez nous, « on réfléchit encore ».

Mais, finalement, en restant optimiste, tout ceci existait déjà dans la vie d’avant, n’est-il pas ?

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique