Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

E-commerce : le top 10 des sites et applications de voyage

Découvrez les 10 marques du travel qui attirent le plus les internautes français, à travers leurs sites et leurs applications.

Oui.sncf restera-t-il longtemps le leader en termes d’audience ? Au deuxième trimestre, le bras armé de la SNCF est talonné de très près par Booking, d’après le classement dévoilé aujourd’hui par le cabinet d’audience Médiamétrie//NetRatings. Ce top 10 est dressé au regard du nombre de visiteurs uniques par mois, et non en termes de ventes générées, souvent tenues secrètes. La troisième marche du podium est occupée par Airbnb, qui génère plus de deux fois le trafic d’AccorHotels.

Air France et Easyjet sont les deux seules compagnies aériennes du palmarès, dominé par des spécialistes de l’hébergement et des séjours. Positionné au huitième rang, Voyage Privé, acteur incontournable des ventes flash, représente la seule agence en ligne.

L’e-tourisme croit moins vite

Ces chiffres ont été révélés dans le cadre de la conférence trimestrielle de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).  « La croissance du e-tourisme est légèrement en repli à +5%, ce qui s’explique en partie par les grèves des deux principaux transporteurs », a expliqué à cette occasion Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Rien d’inquiétant dans cet atterrissage en douceur (après une hausse de 13% au premier trimestre), a-t-il ajouté, confiant. A titre de comparaison, les ventes en ligne de produits B2C ont augmenté de 7,5% au d’avril à juin.

Tous secteurs confondus, les commandes sur smartphones et tablettes poursuivent leur percée : « 34% des ventes sont réalisées sur les smartphones sur les sites leaders, contre 30% il y a un an », a souligné Marc Lolivier. A noter aussi que le montant des transactions continue de diminuer, et passe à 63 euros au deuxième trimestre, en baisse de 4€. Une érosion compensée par la fréquence d’achats (11,4 achats par trimestre).

Autre tendance à retenir : le nombre de sites marchands en France augmente de 11% sur un an. La concurrence s’accélère, de manière inexorable.

A lire aussi :