Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croisières : MSC s’engage à devenir la première compagnie carbone neutre au monde

La compagnie a profité de l’inauguration du MSC Grandiosa pour dévoiler son intention de compenser toutes les émissions de CO² de sa flotte, et ce dès le 1er janvier 2020.

C’est une nouvelle d’importance dans l’industrie de la croisière : en marge des célébrations de l’inauguration de son nouveau fleuron, le MSC Grandiosa, à Hambourg (Allemagne), la compagnie de croisières basée à Genève s’est engagée à devenir la première compagnie de croisière mondiale « carboneutre ».

Dès le 1er janvier 2020, toutes les émissions directes de CO² des opérations maritimes de la flotte de MSC Croisières, qui compte actuellement 17 navires, seront compensées « grâce à une combinaison de projets carboneutres de haut niveau développés par les entités internationales leader en la matière, avec un effet immédiat sur les émissions de gaz à effet de serre. Tous les coûts engendrés par ces démarches resteront entièrement à la charge de la compagnie », précise MSC Croisières.

« Un engagement supplémentaire »

Cette nouvelle démarche s’inscrit dans une vision plus large, avant tout orientée vers l’innovation technologique et environnementale à bord des paquebots. « Nous pouvons reconnaître aujourd’hui que les technologies environnementales, même les plus avancées, sont insuffisantes pour atteindre la neutralité carbone de façon immédiate. C’est pourquoi nous prenons aujourd’hui un engagement supplémentaire visant à garantir que notre flotte n’ait pas d’impact négatif sur le changement climatique », justifie Pierfransco Vago, le président exécutif de MSC Croisières.

MSC Croisières va notamment soutenir des projets appelés « carbone bleu », dédiés à la protection et la restauration des océans et des environnements côtiers, et des communautés et animaux qui les habitent. « Les démarches de MSC Croisières […] se focaliseront également sur l’efficacité énergétique et sur d’autres aspects de ses opérations globales, au-delà des émissions », précise la compagnie. Ainsi, et comme pour tous les bateaux sortis des chantiers depuis 2017, le MSC Grandiosa a la capacité de s’alimenter en énergie à quai, quand ces derniers sont équipés.

Quand au MSC Europa, le prochain paquebot qui rejoindra la flotte de la compagnie, il sera le premier propulsé au GNL et permettra de réduire les émissions de SOx de 99% et les émissions de Nox de 85%, tout en éliminant les matières particulaires des émissions « de façon significative ». Le GNL assure aussi une réduction de 20% des émissions de CO².

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique