Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aérien : la 5G est-elle dangereuse pour les avions ?

Les compagnies pourraient être contraintes d’annuler, de retarder ou de détourner des vols dans les 46 zones américaines où se trouvent des tours 5G.

La 5G inquiète. Et pas seulement les anti-vaccins. D’après différents médias américains, la Federal Aviation Administration (FAA) américaine a fait part ces derniers jours d’importantes préoccupations sur un projet d’utilisation d’un nouveau spectre pour les réseaux sans fil 5G. Selon la FAA, la sécurité aérienne est menacée. Elle prévoirait même d’émettre, dans quelques jours, un avertissement formel à ce sujet, rapportent différentes sources.

Il y a quelques jours, les opérateurs téléphoniques Verizon et AT&T ont repoussé le lancement de nouvelles bandes de fréquence pour leur réseau 5G aux Etats-Unis. Le temps de discuter avec la FAA de potentiels problèmes d’interférence avec les appareils mesurant l’altitude des avions.

Verizon et AT&T devaient commencer à utiliser le 5 décembre les bandes de fréquence 3,7-3,8 GHz, qui leur ont été attribuées en février à l’issue d’un appel d’offre de plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Avec la 5G, les appareils en soute doivent être éteints 

Mais la FAA a émis un bulletin spécial aux constructeurs d’avions et de radioaltimètres leur recommandant de transmettre des informations spécifiques sur ces instruments permettant de mesurer la distance d’un avion par rapport au sol et fonctionnant sur des bandes fréquence comprises entre 4,2 et 4,4 GHz.

Le régulateur y recommande aussi aux compagnies aériennes de prévenir leurs pilotes d’une possible dégradation des capacités des radioaltimètres. Et aux pilotes de rappeler aux passagers que les appareils électroniques placés en soute doivent être éteints, ceux en cabine en mode avion. « Il n’a pas encore été rapporté d’exemples prouvés d’interférences dues aux réseaux de téléphonie sans fil au niveau international », souligne toutefois la FAA dans son message.

La FAA prévoit de publier bientôt un bulletin spécial d’information et une consigne de navigabilité à ce sujet, ont déclaré deux responsables à Reuters, confirmant un rapport du Wall Street Journal. Une solution à plus long terme consisterait à moderniser certains altimètres avec des « filtres hors bande », mais cela prendrait probablement des années.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique