Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Anne Gallo (CRT Bretagne) : « De bons résultats, mais contrastés »

Pour Anne Gallo, la présidente du Comité régional du tourisme de Bretagne, les résultats touristiques de l’été 2021 sont plutôt bons, même s’ils varient fortement selon les secteurs. Elle espère désormais que la saison s’élargisse.

En Bretagne, Anne Gallo estime que la région Bretagne, dont elle est la vice-présidente, affiche « plutôt de bons résultats, et ce, malgré beaucoup d’incertitudes. La très grande fréquentation en 2020 s’est maintenue. Les gens reviennent en famille. »

En 2021, 73% des professionnels bretons se disent satisfaits de la fréquentation touristique sur la période de mai à mi-août 2021. Ce sont les hébergeurs qui affichent le niveau de satisfaction le plus élevé. Surtout les loueurs de meublés (77% de professionnels satisfaits et une fréquentation en hausse de 8% en juillet). Les hôteliers et gérants de camping ne sont pas en reste avec 76% et 73% de satisfaits.

Les restaurateurs à la peine

Cependant, la météo maussade « a eu un impact », estime Anne Gallo, également présidente du CRT de Bretagne. « Elle a pu freiner certains départs de dernière minute et ponctuellement amputer la durée de certains séjours. La météo a beaucoup joué sur l’activité des parcs et centres de loisirs. »

Avec la mise en place du pass sanitaire à compter du 21 juillet, les résultats sont plus nuancés : 63% des professionnels du loisir affichent une satisfaction quant à la fréquentation de la période mais seuls les châteaux et musées ont réellement le sourire avec 71% de satisfaits.

Le vélo, en forte progression ces dernières années, demeure une activité phare (723 000 passages enregistrés entre mai et mi-août sur les 27 compteurs installés sur les véloroutes et voies vertes), mais quelque peu ralentie cette saison compte tenu là encore de la météo ( -7,6% de fréquentation sur les voies vertes bretonnes).

Ce sont surtout les restaurateurs qui font la grise mine. « La mise en place du pass sanitaire a de nouveau freiné la fréquentation estivale, regrette Anne Gallo. Seuls 61% sont satisfaits. Les établissements situés en milieu urbain (non littoral) peinent également à renouer avec l’activité. 32% affichent une fréquentation en baisse. »

Une baisse en Bretagne de 13% par rapport à 2019

Les résultats restent donc contrastés, même si la fréquentation progresse de 9% entre mai et mi-août 2021 par rapport à 2020. Mais la clientèle étrangère, bien que plus présente que l’an passé (+13%), fait toujours cruellement défaut. La fréquentation britannique recule fortement cette saison encore. « On a en revanche vu un retour des clientèles suisses, américaines, espagnoles et belges. La clientèle française génère à elle seule près de 41 millions de nuitées sur la période de mai à mi-août 2021, un volume supérieur de 8% à celui de 2020 », précise Anne Gallo.

Malgré tout, la saison 2021 ne retrouve pas le niveau de 2019 où 57 millions de nuitées touristiques avaient été enregistrées sur période de mai à mi-août en Bretagne. La fréquentation touristique 2021, reste inférieure à ce niveau de près de 13%.

« Comme depuis le début de la crise, pour l’avenir, on s’attend à tout. Pour cet été, les résultats sont plutôt bons, mais contrastés. On va continuer à travailler avec les professionnels, et communiquer en France comme en Europe. Les gens ont commencé à repartir, c’est une bonne nouvelle. »

A lire aussi : 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique