Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageurs du Monde à l’équilibre en 2021 ?

C’est ce qu’espère le groupe piloté par Jean-François Rial, malgré un résultat pour le premier semestre 2021 encore largement impacté par les restrictions découlant de la pandémie.

Les confinements de l’automne 2020 et du printemps 2021 ainsi que le faible nombre de destinations ouvertes – notamment en long-courrier – ont « considérablement perturbé l’activité du premier trimestre 2021 ». Le groupe n’a ainsi enregistré qu’une « faible quantité de départs, ayant représenté un chiffre d’affaires de 16,9 millions d’euros, en baisse de 78% par rapport à 2020 et de 91% par rapport à 2019 », selon un communiqué.

Début 2020, Voyageurs du Monde avait pu opérer sans encombre, jusqu’à l’irruption de la pandémie, à la mi-mars. En 2021, et « contrairement à l’année 2020, très peu de départs ont pu avoir lieu […] et seules quelques inscriptions de dernière minute ont permis d’assurer un flux d’activité post confinement sur les mois de mai et juin 2021. Mais la reprise est un peu plus structurelle depuis le milieu du printemps. « A partir du mois de mai les différentes entités du groupe, en dehors de celles situées au Royaume-Uni, ont enregistré des volumes plus importants d’inscriptions pour l’été sur les seules destinations accessibles (Europe, DOM TOM, Iles de l’Océan Indien et certains pays d’Afrique) ».

Les salariés placés en régime d’activité partielle progressive

En termes purement financiers, ce début d’année difficile se traduit dans l’Ebitda, même si les pertes sont réduites (-5,6 millions d’euros contre -9,9 millions d’euros au premier semestre 2020). Voyageurs du Monde précise qu’il intègre « une subvention de 10,6 millions d’euros qui correspond principalement aux aides aux coûts fixes accordées en France (9,7 millions d’euros) ainsi qu’en Belgique, Suisse et Islande ». Le groupe a également réduit ses charges d’exploitation de -37% par rapport au premier semestre 2020 et -60% par rapport au premier semestre 2019.

© Voyageurs du Monde

Une diminution « principalement due aux aides concernant l’activité partielle », et au travail du groupe sur la réduction de ses charges. « Les salariés, en télétravail depuis le 17 mars 2020, ont été placés en régime d’activité partielle progressive avec prise en charge à 100% de la partie chômée. De ce fait, la masse salariale a pu être sensiblement réduite », détaille Voyageurs du Monde.

Un retour à la normale en 2022 ?

Par ailleurs, suite à la levée de fonds réalisée fin avril, le groupe assure que sa trésorerie « a été confortée par l’émission d’une obligation convertible en actions à hauteur de 75 millions d’euros souscrite par Certares, le Crédit Mutuel Equity et Bpifrance ». Une levée de fonds « destinée au développement international du groupe », rappelle le voyagiste, qui a travaillé sur « plusieurs dossiers d’implantation » pendant la période.

Désormais, la tendance est à la reprise. « Depuis la mi-septembre, le ralentissement de la circulation du virus obtenu grâce à la vaccination ainsi que la réouverture de certaines destinations (hors France et Europe) et l’annonce d’une date de réouverture prochaine de certains pays clefs (Etats-Unis, Argentine, Inde, Cuba…) ont permis au groupe de retrouver un niveau de ventes plus soutenu, représentant près de 65 % des ventes réalisées à la même époque en 2019 ».

« Dans ces conditions, et hors événements exceptionnels, le chiffre d’affaires 2021 du groupe devrait être supérieur à celui de l’année précédente et le résultat proche de l’équilibre », espère la direction. Le groupe, qui vient d’ouvrir une agence de voyages à Lausanne (Suisse), regarde même vers 2022, année pendant laquelle « l’ouverture des destinations long-courriers » pourrait se confirmer. Et lui permettre d’observer « le retour d’une tendance des ventes d’un niveau comparable à celui de 2019 » courant 2022.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique