Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages-sncf.com sous surveillance

Après la saisie de l’Autorité de la concurrence, les conditions d’accès au système de réservation pourraient de nouveau être mises en cause.

Quatre mois après la confirmation en cour d’appel de la condamnation de la SNCF pour abus de position dominante, le dossier pourrait-il être rouvert ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais le dossier pourrait être relancé. Le transporteur avait été sanctionné par l’Autorité de la concurrence. Cette dernière vient d’être saisie par une nouvelle agence de voyages en ligne, Élégantes Solutions, qui exploite le Capitainetrain.com. Elle reproche au transporteur et à sa filiale Voyages-sncf.com de faire obstacle à la vente de billets de train sur son site depuis plus d’un an. « Nous avons attendu six mois pour l’accès technique de test sur le moteur de réservation, et autant pour accéder au système de vente, tout est prêt de notre côté », explique Valentin Surrel, l’un des trois dirigeants de cette start-up. Après avoir créé un minibuzz sur le Web, le site a obtenu en 48 heures un rendez-vous avec Voyages-sncf.com. Le contrat doit être finalisé dans les prochaines semaines. « C’est bien, mais deux autres points ne sont toujours pas réglés », rappelle Valentin Surrel. Orienté vers une nouvelle version de Ravel, intitulée « Gold », le site critique le montant élevé de la licence à payer et la possible collusion d’intérêts : le fournisseur technologique imposé pour Ravel, VSC Technologies, est la filiale de l’un de ses futurs concurrents, Voyages-sncf.com. « Nous voulons aussi disposer des mêmes produits et prestations techniques que ceux dont bénéficient Voyages-sncf.com », poursuit-il. C’était une partie des engagements pris par la SNCF après sa condamnation, en février 2009 : réduire les barrières commerciales et techniques à l’entrée de la distribution des billets de train par les agences de voyages. Interrogé, un porte-parole de Voyages-sncf.com répond que le sujet est non avenu et « que la société délivre déjà de la connectivité à d’autres acteurs comme Sabre ou Selectour ».

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique