Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages en Finlande : les Français devront encore patienter

En dépit des annonces récentes, ce n’est qu’à partir du 23 novembre que les voyageurs en provenance de France pourront à nouveau se rendre en Finlande, et sous certaines conditions.

Des informations contradictoires circulent depuis quelques jours concernant l’assouplissement des restrictions de voyages vers la Finlande. Alors que les autorités du pays annonçaient en fin de semaine dernière une réouverture des frontières, y compris aux voyageurs français, le Quai d’Orsay invite toujours “à différer tout voyage d’agrément et tout déplacement non-essentiel en Finlande jusqu’à nouvel ordre.”

Une ouverture en deux temps

Qui croire ? Les deux. Car tout est en fait une question de calendrier, à en juger par les précisions livrées ce matin par la représentation de l’Office de Tourisme en France. Ainsi, « à partir du 19 septembre, la Finlande accueille les voyageurs en provenance de pays dont les taux d’infection sont inférieurs à 25 cas pour 100 000 habitants sans avoir besoin de tests COVID-19 ou d’auto-isolement », indique VisitFinland. « Ces pays comprennent Chypre, l’Estonie, l’Allemagne, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, la Norvège, la Pologne, la Slovaquie, la Suède et le Vatican en Europe ainsi que l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Tunisie et l’Uruguay », détaille l’OT.

Tests et quarantaine pour les voyages de plus de 72 heures

« Les visiteurs des pays de l’UE et de l’espace Schengen (y compris le Royaume-Uni) dont les taux d’infection sont supérieurs à 25 pour 100 000 habitants – dont la France – seront autorisés à se rendre en Finlande à partir du 23 novembre 2020 », ajoute l’OT. À leur arrivée en Finlande, les voyageurs doivent présenter un résultat négatif au test COVID-19 datant de moins de 72 heures. Ils devront également se soumettre à une quarantaine de 72 heures, après quoi ils devront passer un second test. Si la visite en Finlande dure moins de 72 heures, aucune mise en quarantaine ou deuxième test n’est requis.

Comme pour toute destination, il reste impératif de se renseigner sur les modalités de voyage avant le départ, dans un contexte toujours fortement évolutif.

A lire aussi :

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique