Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ces destinations où il est (encore) possible de voyager (actualisé avec le Cap-Vert)

Les formalités d’entrée évoluent jour après jour pour les voyageurs. Nous vous offrons une photographie de la situation partout dans le monde.

(Article actualisé le 12 octobre 2020)

En cette période chahutée par la crise sanitaire, quelles destinations restent ouvertes dans le monde ? Un nombre restreint de pays, y compris au sein de l’Union européenne (UE). Il suffit pour s’en convaincre de regarder la carte Re-open de la Commission européenne (ci-dessous).

Les pays de l’UE dans lesquels il est possible d’entrer ou sortir* sans aucune restriction pour des raisons touristiques sont, en date du 29 septembre 2020, l’Espagne, le Portugal, la Suède, la Croatie et la France. Ces destinations sont en vert. Celles qui sont en jaune sont ouvertes, mais avec des restrictions plus ou moins fortes. Ces restrictions vont de l’obligation de tests à la quarantaine, et varient selon les pays d’origine, voire les régions d’origine d’un même Etat. Pour la Grèce par exemple, classée en jaune, « tous les voyageurs doivent obligatoirement remplir un formulaire en ligne au moins 48h avant le voyage, souligne le Quai d’Orsay. Par ailleurs, un dépistage aléatoire au Covid-19 peut être demandé à l’arrivée de voyageurs, quelle que soit leur nationalité et leur voie d’entrée en Grèce. »

Les Français peuvent également se rendre à Madère, sous réserve d’effectuer un test PCR dans les 72h précédant le voyage. Les voyageurs doivent aussi remplir un questionnaire épidémiologique. Tous les passagers débarqués dans les aéroports de la Région Autonome de Madère sont soumis à un contrôle thermique, même s’ils présentent un test négatif pour la maladie COVID-19 effectué dans les 72 heures avant le départ dans des laboratoires certifiés par les autorités nationales ou internationales. (Actualisé le 2 octobre 2020)

La Pologne a annoncé le 15 septembre la suspension des liaisons aériennes avec la France à partir du 16 septembre. Les vols sont pour le moment interdits jusqu’au 29 septembre. (Actualisé le 16/09 à 12h45)

 

(carte du 29/09/2020)

Des conditions propres aux voyageurs français

A noter que cette carte de Re-open est susceptible d’évoluer très rapidement. Et pour cause, les pays changent vite leurs conditions de circulation des voyageurs étrangers au regard d’évolution de la situation sanitaire.

La Finlande rouvre progressivement ses portes aux touristes, mais les Français devront patienter jusqu’au 23 novembre pour pouvoir à nouveau visiter le pays, et sous certaines conditions. (Actualisé le 16/09 à 12h10)

A Malte, un test PCR-Covid obligatoire pour les personnes qui décollent au départ de la région parisienne et de Marseille.

L’Autriche demande désormais aux voyageurs ayant séjourné en France dans les dix jours précédent l’entrée dans le pays de fournir un certificat médical attestant d’un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant le voyage, indique le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs. « S’il n’est pas possible de se faire tester avant leur arrivée en Autriche, les personnes devront se placer en quarantaine à domicile ou dans un établissement dédié (dont les coûts sont à la charge du voyageur), poursuit le site du ministère des Affaires étrangères. Les personnes devront également, dans les 48 heures suivant leur entrée sur le territoire, effectuer un test PCR à leurs propres frais. Des tests sont proposés à l’aéroport de Vienne selon les modalités précisées sur la page dédiée. Si le résultat de ce test est négatif, la quarantaine pourra être levée. Ces mesures s’appliquent aux personnes de plus de six ans. (Actualisé le 2 octobre)

La Suisse n’accepte que les Français en provenance des régions transfontalières, les autres étant classées à risque (actualisé le 30/0/2020 à 10h45). Idem s’agissant de l’Allemagne, et de la Belgique. Les Pays-Bas ont ouvert leurs frontières aux touristes de la plupart des pays de l’espace européen dont la France, et de certains pays tiers, souligne le Quai d’Orsay. « Cependant, les voyageurs en provenance de certaines régions particulièrement touchées par le Covid-19 sont vivement invités à observer une quarantaine de 14 jours à leur arrivée aux Pays-Bas », ajoute-t-il.

Il est possible de voyager en Slovénie. Attention toutefois, les conditions d’entrée viennent d’évoluer. 14 régions et territoires d’outre-mer français sont passées sur la liste rouge des autorités slovènes. Il suffit de présenter un test PCR négatif délivré depuis moins de 48h et réalisé dans un État membre de l’Union européenne. Les voyageurs en provenance de ces zones doivent présenter un test PCR négatif ou se soumettre à une quarantaine de 10 jours. Il est possible de mettre fin de manière anticipée à la quarantaine sur présentation de résultats négatifs après un test PCR réalisé sur place, indique le Quai d’Orsay dans la fiche consacrée à la destination. (Article actualisé le 30/09/2020)

À noter aussi que si le Royaume-Uni impose toujours une quarantaine aux voyageurs français, ce n’est plus le cas de l’Ecosse.

Désormais, l’Italie demande également aux voyageurs français en provenance de certaines régions, dont l’Ile-de-France et la région PACA, de fournir un test PCR. (Actualisé le 22/09)

Quant à la Tunisie, elle impose aux voyageurs en provenance de l’Hexagone des conditions d’entrée différentes selon qu’ils voyagent dans le cadre d’un forfait/vol charter, ou de manière autonome.

Le Maroc qui a ouvert ses frontières aux touristes étrangers, notamment aux Français, vient d’assouplir ses conditions. Désormais, toutes les personnes voyageant vers le Maroc doivent présenter, à l’embarquement, un test PCR négatif de moins de 72 heures (contre 48h auparavant). Par ailleurs, les visiteurs concernés devront justifier d’une réservation au sein d’un établissement d’hébergement touristique, ou d’une invitation de la part d’une entreprise marocaine. Les passagers, professionnels comme touristes, sont aussi tenus de présenter à leur arrivée sur le territoire marocain, la « Fiche Sanitaire du Passager » renseignée, imprimée et signée (fiche à télécharger en cliquant ici). Enfin, le test sérologique à l’arrivée ne sera plus effectué. (Article actualisé le 9 octobre)

S’agissant des Dom-Tom, les voyageurs en provenance de la métropole sont dispensés de quarantaine, mais pas de tests PCR.

Des tests demandés, partout dans le monde

Jour après jour, L’Écho touristique suit l’évolution des conditions de circulation, et publie des articles en conséquence dans la rubrique Destinations, accessible depuis la page d’accueil. Nous avons publié, le 28 septembre, un point complet sur les tests et les formulaires requis dans les destinations d’outre-mer : Martinique, Réunion, Guadeloupe, Polynésie.

Le 14 septembre, nous indiquions que l’Italie demande aux personnes ayant séjourné ou transité en Croatie, en Grèce, à Malte et en Espagne au cours des 14 derniers jours doivent présenter un test négatif, effectué 72 heures précédant l’entrée sur le territoire.

De leurs côtés, les Maldives imposent elles aussi un certificat de test négatif aux voyageurs.

S’agissant de l’Égypte, il est obligatoire de présenter un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant l’embarquement, test devant être présenté en format papier (une version électronique n’est pas suffisante).

La ville de Dubai est ouverte aux Français s’ils sont munis d’un test PCR négatif datant de moins de 72h. Ainsi que le précise le Quai d’Orsay, « l’émirat de Dubai est le seul à autoriser, depuis le 7 juillet, les touristes et voyageurs de passage à entrer sur son territoire, à certaines conditions. Un test PCR négatif d’une validité de moins de 72h, à effectuer sur place, sera exigé pour quitter le territoire. En cas de test positif à la Covid-19, le voyageur sera contraint de prolonger son séjour sur place, à ses frais, et de couvrir les éventuels frais médicaux. »

En République Dominicaine, c’est à l’arrivée à l’aéroport que les passagers font l’objet d’un contrôle de température, lors du débarquement de l’avion.

Le 28 septembre, Madagascar a annoncé la réouverture de Nosy Be aux voyageurs internationaux, à partir du 1er octobre prochain. Les autorités locales ont défini un ensemble de mesures pour les voyageurs parmi lesquelles la nécessité de posséder un billet retour lors du débarquement, l’obligation de présenter à l’arrivée le résultat négatif d’un test PCR effectué 72h avant l’embarquement et la détention d’une puce téléphonique locale ou, à défaut, d’une puce internationale opérationnelle, pour faciliter les prises de contact. La réalisation d’un test PCR 72h avant le départ si le pays de destination au retour l’exige, est également proposée aux voyageur. (Actualisé le 3 septembre)

La Jamaïque est ouverte aux touristes internationaux depuis le 15 juin 2020. Les autorités n’imposent pas de restrictions aux voyageurs Français. Les seuls pays considérés à risque sont les États-Unis, le Brésil, la République Dominicaine et le Mexique, indique l’OT. Tout voyageur désirant se rendre en Jamaïque doit cependant remplir au préalable (dans un délai de 5 jours avant son départ) une autorisation de voyage via ce lien.

Tahiti est aussi accessible aux voyageurs français depuis le 15 juillet. Ils doivent effectuer un test 3 jours avant le vol, un auto-test quatre jours 4 jours après leur arrivée sur place et s’enregistrer sur la plateforme ETIS. Des tests rapides en aéroport à Roissy et Orly devraient être déployés prochainement.

Le Cap-Vert rouvre ses frontières ce lundi 12 octobre. Pour pouvoir embarquer dans un vol à destination du Cap-Vert, les visiteurs devront présenter un test PCR négatif. Les navires commerciaux, de plaisance et de croisière, seront également autorisés à accoster dès lundi.

Linda Lainé et Émilie Vignon

NB : cet article n’a pas vocation à être exhaustif, mais il intègre les pays pour lesquels des informations récentes ont été communiquées.

*en tant que voyageur au départ d’un pays de l’UE ou de la Norvège, de la Suisse, de l’Islande ou du Liechtenstein.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique