Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tunisie, Royaume-Uni, Islande, Seychelles… : de nouvelles restrictions s’appliquent aux voyageurs français

Alors que la France fait face à une recrudescence des cas de Covid-19, un nombre croissant de pays a décidé d’imposer des restrictions aux voyageurs en provenance de l’Hexagone.

Royaume-Uni

L’annonce n’a pas manqué de semer la pagaille. Depuis le samedi 14 août, les voyageurs arrivant de France au Royaume-Uni doivent observer une quarantaine de deux semaines. Une décision qui s’applique également aux voyageurs en provenance des Pays-Bas, de Monaco et de Malte, en raison de la recrudescence de l’épidémie dans ces territoires. Ainsi, “tous les voyageurs venant de France devront déclarer un lieu d´auto-confinement au Royaume-Uni, dans lequel ils devront se tenir isolés pendant 2 semaines. Cette mesure revêt un caractère obligatoire et est susceptible de faire l’objet de vérifications. Les infractions sont passibles d’amendes pouvant aller de 1000 à 3200 £. Avant l’entrée au Royaume-Uni (48h avant votre arrivée), il est obligatoire de remplir un formulaire avec ses contacts, son adresse de résidence ou de séjour et les informations sur le voyage », détaille le Quai d’Orsay sur ses Conseils aux Voyageurs. Cette démarche s´effectue sur le site du gouvernement britannique. Suite à la décision des autorités britanniques, la France a promis d’appliquer une mesure de réciprocité. Au moment où nous rédigeons ces lignes, cette décision n’est pas officiellement confirmée sur le site des Conseils aux voyageurs britannique. Les autorités britanniques déconseillent désormais également tous les voyages non-essentiels vers la France.

Tunisie

La France a de nouveau basculé sur la liste orange pour la Tunisie la semaine dernière. En conséquence, les voyageurs en provenance de l’Hexagone sont soumis à de nouvelles conditions d’entrée, qui varient selon qu’ils voyagent par le biais d’un TO ou d’une agence, ou bien de façon autonome. Dans ce dernier cas, un test PCR négatif leur sera notamment demandé (plus d’infos ici). A noter également qu’à partir du 26 août, tous les voyageurs entrant en Tunisie, quelle que soit leur provenance ou nationalité, doivent présenter un test PCR négatif au COVID-19, réalisé moins de 72h avant l’arrivée sur le sol tunisien.

Islande

L’Islande a également fait évoluer ses conditions d’entrée pour les touristes internationaux, et notamment les Français. Ainsi que le rapporte le Quai d’Orsay, qui a actualisé les recommandations pour cette destination le 18 août, « toute personne arrivant de l’étranger (résident et voyageur) doit respecter une quarantaine de 14 jours. Pour raccourcir ce délai, il est possible de se faire tester dès son arrivée à l’aéroport international de Keflavik (pour un coût de 11000 ISK sur place, ou 9000 ISK si prépaiement en ligne), puis d’observer une quarantaine stricte jusqu’au second test PCR (gratuit) dans l’un des centres de dépistage du pays. La quarantaine prend fin dès connaissance des résultats du second test. » A noter que les enfants nés après le 1er janvier 2005 ne sont pas concernés par cette mesure. Les autorités locales ont mis en place un numéro d’urgence 24 heures sur 24 (1700 ; depuis l’étranger : +354 544 4113).

Seychelles

Les voyageurs français ne sont plus autorisés à se rendre aux Seychelles. Depuis le 17 août, la France ne figure plus sur la liste des pays autorisés, rapporte le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux Voyageurs.

Lettonie

Depuis le 31 juillet, l’auto-isolement est demandé pour les personnes arrivant de France. Depuis le 15 août, les vols directs avec la France sont suspendus compte tenu de l’aggravation de la situation épidémiologique en France, indique également l’ambassade de Lettonie en France. « Les vols avec correspondance restent toujours possibles si le pays de transit n’est pas sur la « liste rouge ». Attention, comme il s’agit d’une décision hebdomadaire, les vols directs au-delà de 7 jours peuvent être maintenus sur les sites des compagnies aériennes, mais ils ne pourront avoir lieu que si la France sort de la liste rouge. Il convient donc de se renseigner auprès des compagnies aériennes », précise de son côté le Quai d’Orsay. La liste est actualisée chaque vendredi.

Estonie

La France figure sur la liste des pays considérés à risque par l’Estonie. Les voyageurs en provenance de France doivent donc se placer en quarantaine pendant 14 jours sur leur lieu de résidence ou leur lieu de séjour permanent, sous peine d’amende.

Lituanie

Le ministère de la santé lituanien a annoncé le 31 juillet que, sur la base du taux d’incidence à la Covid-19, les voyageurs en provenance de douze pays, dont la France, arrivant en Lituanie depuis le 3 août 2020 ont l’obligation de se placer en auto-confinement pendant 14 jours. Cette disposition s’applique à toutes les personnes en provenance de pays de l’espace européen où le taux d’infection au coronavirus pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours est supérieur à 16. La liste des pays concernés est actualisée chaque lundi, indique le Quai d’Orsay.

Norvège

Depuis le 7 août, la France est classée « rouge » sur la carte de l’Institut norvégien de santé publique (FHI), indique le Quai d’Orsay sur son site. Toute personne arrivant de France en Norvège doit effectuer une quarantaine de 10 jours. Depuis le 7 août à minuit, la Norvège déconseille les voyages non essentiels vers la France.


NB : la situation étant extrêmment évolutive il est impératif de se renseigner sur les conditions d’entrée définies par chaque pays avant tout voyage.

1 commentaire
  1. Aghir dit

    Incroyable qu’en Tunisie, selon que l’on voyage en individuel ou avec une agence, on ne soit pas soumis aux mêmes règles!!!!

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique