Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Suisse, Israël, Arménie, Italie… : le point sur l’évolution des restrictions

Plusieurs destinations ont fait évoluer les modalités d’entrée sur leur territoire pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus, dans un contexte qui reste toujours extrêmement évolutif.

Suisse : quarantaine pour les voyageurs de certaines régions de France

A compter du 14 septembre 2020 (0h00), les voyageurs en provenance de 9 régions françaises (Centre-Val de Loire, Corse, Hauts-de-France, Ile-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire, et Provence-Alpes-Côte d’Azur) et de l’Outre-Mer sont tenus d’observer une quarantaine de 10 jours pour se rendre en Suisse, y compris les enfants, alerte le Quai d’Orsay sur sa page Conseils aux voyageurs. Les régions frontalières Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, ainsi que la Bretagne ne sont pas concernées par ces mesures. les voyageurs doivent déclarer leur arrivée dans les deux jours aux autorités cantonales compétentes. Les voyageurs en transit de moins de 24h ne sont pas soumis à cette obligation. A consulter : la liste des États et territoires soumis à la quarantaine obligatoire.

Arménie : les frontières restent fermées jusqu’en janvier 2021

Selon un communiqué du gouvernement, les citoyens étrangers ne seront pas autorisés à rentrer en Arménie jusqu’au 11 janvier et les réunions publiques de plus de 60 personnes resteront interdites jusqu’à l’année prochaine. Le port du masque restera aussi obligatoire dans tous les espaces publics fermés, selon ce communiqué. Ces mesures sont imposées pour ralentir « la vitesse de la maladie en Arménie », a précisé le gouvernement qui n’a toutefois pas prolongé l’état d’urgence introduit en mars. L’Arménie avait enregistré vendredi 45.503 cas de coronavirus pour 909 décès.

Israël : reconfinement total pour trois semaines

Le pays a pris la décision de confiner à nouveau ses habitants pour trois semaines, à partir du 18 septembre. Les écoles, restaurants, hôtels seront notamment fermés, des restrictions de déplacement seront mises en place. Ce confinement pourrait être assoupli à partir du 9 octobre, dans le meilleur des cas.

Italie : tests pour les touristes ayant voyagé ou transité par certains pays

En Italie, les voyageurs en provenance d’un pays de l’Union européenne, de l’espace Schengen, du Royaume-Uni, de l’Irlande du Nord, d’Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican peuvent circuler librement en Italie, y compris pour du tourisme, et ne sont plus soumis à une quarantaine.

Attention toutefois, « les voyageurs qui ont séjourné ou transité en Croatie, en Grèce, à Malte et en Espagne au cours des 14 derniers jours doivent présenter un test moléculaire ou antigénique effectué 72 heures précédant l’entrée sur le territoire, dont le résultat est négatif », annonce le ministère des Affaires étrangères. A défaut, ils devront « effectuer ce test à l’arrivée à l’aéroport, au port ou au poste frontière si possible, ou dans les 48 heures à partir de l’entrée sur le territoire national auprès de l’agence de santé locale ». “En attendant de subir le test dans l’établissement de santé local de référence, les personnes sont soumises à l’isolement fiduciaire au propre domicile ou résidence”, indique le Quai d’Orsay. La liste de ces pays pouvant évoluer rapidement, les voyageurs sont invités à consulter les conseils aux voyageurs très régulièrement afin de pouvoir organiser leur voyage dans les meilleures conditions, insiste le Quai d’Orsay.

Par ailleurs, « tous les voyageurs, même asymptomatiques, sont tenus de notifier immédiatement leur entrée sur le territoire national auprès de l’agence de santé locale compétente. En cas d’apparition de symptômes COVID-19, vous serez soumis à l’isolement en attendant les décisions de l’autorité sanitaire”, prévient le ministère des Affaires étrangères. “Selon la règlementation italienne, une personne testée positive (y compris sans symptôme) est tenue de respecter une quarantaine et doit se loger à ses propres frais. La quarantaine ne peut être levée qu’après deux test négatifs consécutifs et réalisés à 24h d’intervalle. »

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique