Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Singapore Airlines prête à accueillir l’A380

La compagnie a bouclé son exercice avec un trafic en hausse de 11% au départ de Paris, et une forte augmentation de la haute contribution.

Le 28 octobre prochain, Singapore Airlines mettra en ligne le premier exemplaire mondial de l’A380 sur l’axe Singapour-Sydney. Une arrivée très médiatisée qui devrait améliorer des performances déjà très flatteuses et intéresser indirectement le marché français.

Dans l’Hexagone, la compagnie a clos son exercice (fin mars 2007) avec un chiffre d’affaires en hausse de 14,9 % et un trafic en progression de 11 % (57 800 passagers). Une dynamique qui a été largement amplifiée par la mise en place d’une nouvelle configuration de cabines en décembre 2006 (un siège large de 76 cm en classe affaires, transformable en lit totalement plat). Nous avions des taux de remplissage de 75 % en classe affaires. Depuis la mise en place de notre nouveau service, nous avons bondi à plus de 90 %, se félicite Jerry Seah, directeur général France de Singapore Airlines. Un gain de parts de marché qui s’est fait au détriment d’Air France.

Cette haute contribution demeure essentielle dans l’équilibre économique de la compagnie. Elle représente seulement 10 % du trafic depuis la France mais 40 % du chiffre d’affaires ! L’effort en direction des classes avant va du coup se poursuivre avec l’arrivée de l’A380, équipé en triclasse, avec une toute nouvelle première classe, qui sera dévoilée au moment de la livraison.

Dix vols par semaine au départ de Paris

Face à l’envolée du trafic, la desserte de Paris bénéficiera pour sa part de trois fréquences supplémentaires dès le 5 octobre pour passer à 10 vols hebdomadaires. Ces nouveaux vols seront opérés de nuit et permettront aux passagers de bénéficier de meilleures correspondances vers l’Australie à l’arrivée de l’A380, précise Jerry Seah. A noter que la première ligne européenne à recevoir le gros porteur sera Londres-Singapour en mars 2008. Nous pourrions aussi le mettre en service sur Paris mais nous préférons attendre d’être en exploitation biquotidienne avant de franchir le cap, conclut le directeur général.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique