Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Serge Trigano, l’esprit de famille

Il est le créateur du Mama Shelter, l'hôtel parisien le plus "hype" du moment.

À 63 ans, Serge Trigano revient sur le devant de la scène avec un nouveau concept : le Mama Shelter, littéralement "L'abri de maman, un hôtel pas comme les autres, qui a ouvert à l'automne dernier, rue de Bagnolet (XXe arrondissement), dans un quartier encore populaire de l'est Parisien. « Après pas mal d'hésitations et une réflexion sur un resort à Marrakech, on s'est recentrés sur un projet d'hôtellerie de ville, estimant qu'il y avait une place à prendre entre les palaces et les hôtels de chaîne », explique l'ancien DG du Club Méditerranée. Des espaces communs en enfilade, à la manière d'un grand loft, des chambres à la simplicité étudiée, les codes de l'hôtellerie sont détournés. C'est la surface qui crée la hiérarchie des prix, à partir de 79 E pour une single. Affable, souriant, Serge reçoit dans le bar-restaurant, décoré comme l'ensemble de l'établissement par un Philippe Starck en grande forme. Plafonds taggués, objets détournés, l'esprit des lieux est ludique, l'atmosphère chaleureuse : « Starck a travaillé avec des contraintes économiques et a aimé le faire », confie Serge Trigano. L'oeil accroche sur un graffiti en forme de coeur : "Gilbert forever". Serge, fils de Gilbert, pour toujours. Mais père aussi : sa société s'appelle Trigano et Sons, et ses fils sont étroitement associés à l'aventure du Mama Shelter, Benjamin à la communication, Jérémy aux opérations. « Notre famille porte en elle les gènes du Club Méditerranée de la première époque : la rencontre, l'ouverture à l'autre, la gentillesse. » Des valeurs que Serge souhaite aujourd'hui appliquer à l'hôtellerie de ville. « Un premier projet est toujours long, difficile : 6 ans de travail. Le dupliquer devrait être plus simple. » Marseille en 2010, Milan sans doute dans la foulée, d'autres Mama Shelter sont en gestation ; l'idée de Serge étant de créer une véritable chaîne. Pour l'heure, il se dit « anxieux, mais heureux ».

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique