Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

RN2D veut amender la réforme des collectivités territoriales

En matière de tourisme, le projet de loi, qui doit être débattu au Sénat, ne satisfait pas les acteurs institutionnels du secteur.

La quasi-totalité de la centaine d’adhérents de RN2D (Réseau national des destinations départementales, fruit de la fusion de la Fédération des comités départementaux du tourisme et de la Fédération des services de loisir-accueil) se sont retrouvés lors du 16e forum DepTour, à Paris, les 11 et 12 janvier pour présenter leur nouveautés à la presse. Mais ils étaient aussi préoccupés par la réforme des collectivités territoriales, qui doit être discutée au Sénat en séance publique à partir du 19 avril. « Cette loi instaure un financement du secteur touristique des destinations françaises seulement au niveau communal, sans partage de compétences avec les départements et les régions », explique Jean-Pierre Serra, président du RN2D. « Le budget cumulé que les adhérents du réseau consacrent au tourisme s’élève à 195 ME. Si la réforme passait en l’état, le secteur se priverait de ce montant, dont 90 ME sont consacrés à la seule promotion des destinations », poursuit-il. Aussi, le RN2D entend-il faire passer le message auprès d’Atout France, pour amender ces dispositions et préserver le partage des compétences des collectivités territoriales en matière de développement touristique. Un autre défi d’importance attend le réseau en 2010 : trouver une alternative au service de réservation de FranceGuide.com, dont l’arrêt est programmé dans les prochains mois. « Nous n’avons pas été assez opiniâtres avec ce site de réservation, plaide Jean-Pierre Serra. Tout investissement demande du temps avant d’être rentable. Pour nous, il est indispensable d’avoir un serveur national pour commercialiser nos produits. » D’autant plus que RN2D fait tout pour mettre l’offre, la promotion et la commercialisation des départements en cohérence, et, notamment, en adoptant des systèmes de réservation compatibles entre eux et des noms génériques comme Visitvar.fr ou Var Tourisme pour désigner le CDT. « Fin 2010, la moitié de nos adhérents auront adopté ces terminologies », espère Véronique Brizon, la directrice de RN2D.

Le secteur pourrait perdre jusqu’à 195 ME

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique