Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Laos, vierge et spirituel

Vingt ans après son ouverture au tourisme, ce petit pays enclavé ne cesse de voir sa cote monter auprès des voyageurs. Alternative de charme au Cambodge ou au Vietnam, le Laos a désormais une identité suffisamment forte pour voler de ses propres ailes.

Depuis l’avion qui s’apprête à atterrir à Vientiane, le paysage est saisissant. Pas de bitume ni d’immeuble, seulement du vert à perte de vue. Bienvenue au Laos, ce petit bout de terre de seulement 5 millions d’habitants, pays de la végétation luxuriante, des grandes étendues de montagnes et des forêts vierges, entouré de la Thaïlande, de la Birmanie, de la Chine, du Vietnam et du Cambodge. « Le Laos, c’est la Suisse de l’Asie », sourit Virginie Gerbault, directrice adjointe de la production chez Asia. Et c’est, à n’en pas douter, ce qui plaît aux touristes, chaque année plus nombreux. Selon l’OMT, 44 844 Français l’ont visité en 2010 contre 31 775 un an plus tôt, soit une envolée de 41 %. « Le pays monte en puissance. Avant, il ne se vendait qu’en combiné, principalement avec le Cambodge. Depuis l’été dernier, il a son propre circuit en brochure », indique Olivier Fossard, directeur de production chez Visiteurs. Vacances Transat a également passé le pas cette année avec pour la première fois un circuit dédié. « Nous recevions des demandes des agences et des clients qui avaient envie d’une nouvelle destination en Asie du Sud-Est », note Armelle Le Scaon, directrice de la production.

UN NOUVEL ENGOUEMENT

Les touristes qui viennent ici n’en sont en effet pas à leur galop d’essai en Asie et recherchent de nouvelles sensations : naviguer sur le mythique Mékong, flâner à Luang Prabang, partir en trekking à travers les villages. Pour répondre à cet engouement, de nouvelles infrastructures hôtelières voient régulièrement le jour. « Rien qu’en 2011, cinq hôtels haut de gamme ont ouvert à Luang Prabang », souligne Rodolphe Gay, directeur général du Luang Say Residence, propriété d’Asia. Les compagnies aériennes saisissent la balle au bond avec de nouvelles lignes directes pour rejoindre Vientiane et Luang Prabang. L’aéroport de la ville est d’ailleurs en cours d’agrandissement pour être en mesure d’accueillir des gros porteurs dès l’an prochain.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique