Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Kerala, domaine des dieux

Sur la côte de Malabar, l’État du Kerala est un jardin extraordinaire, une Inde verte et tropicale, douce et paisible, idéale pour une première découverte du sous-continent.

Naviguer sur les backwaters, ces canaux et rivières qui irriguent l’intérieur des terres, profiter des bienfaits de l’ayurveda, médecine cinq fois millénaire, prendre le frais dans les plantations de thé d’altitude et se régaler d’une cuisine subtilement épicée… À l’extrême sud-ouest de l’Inde, l’État du Kerala est un cocktail enchanteur et dépaysant de couleurs, senteurs, saveurs. Nature y rime avec bien-être, exotisme avec douceur de vivre. Dans cet État de Cocagne, où le taux d’alphabétisation est l’un des plus élevés du pays, où la population de la capitale Trivandrum ne dépasse pas le million d’habitants, on est loin de l’Inde des excès et de la misère, celle qui peut effrayer le voyageur en quête d’une première expérience. « Le Kerala est l’Inde des débutants », témoigne Yannick Barde, chef de produit chez Asia. Une Inde « heureuse », parfaite pour un premier voyage y compris en famille et, de plus, facilement combinable avec le Tamil Nadu et le Karnataka voisins. De Cochin à Pondichery, de la côte de Malabar, à l’ouest du pays, à celle de Coromandel, à l’est, c’est d’ailleurs le plus souvent ainsi que les tour-opérateurs tracent la route en Inde du Sud. Le Rajasthan et la vallée du Gange, au Nord, restent les produits d’appel mais le Kerala, avec sa côte frangée de plages et de cocotiers, ses paysages de montagnes spectaculaires et son hôtellerie de charme, est le challenger qui monte, avec une vraie ferveur cet hiver dans les programmations. Après deux ans de recul – attentats de Bombay et crise économique obligent -, l’Inde semble séduire de nouveau. Vacances Transat y revient, et les spécialistes comme Asia étoffent leur offre au Sud. Le Kerala, qui organise son propre salon touristique et dispose d’un bureau de représentation à Paris, veut prendre sa place. Béni par les dieux, il en a tous les atouts.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique