Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Club Med ouvrira un éco-resort au Sénégal…

La marque au trident a finalisé, avec des investisseurs, son projet de premier village « nature contemporaine » près de Nianing, au sud de Dakar.

C’est à l’occasion de l’inauguration de son mini-Club Med de La Palmeraie à Marrakech, qu’Henri Giscard d’Estaing, président du groupe Club Med, a levé un bout du voile sur sa future « Réserve de Saraba ». La Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc et une entreprise privée sénégalaise viennent d’accepter de cofinancer ce projet qui sortira de terre sur la côte sénégalaise. Pour le marchand « de tous les bonheurs du monde », il s’agira de son premier village « nature contemporaine » : une sorte d’éco-resort avec maisons dans les arbres et chambres sur pilotis, aux abords d¹une réserve naturelle d’oiseaux et d’une très belle plage. Son ouverture, près de Nianing,  sur la petite côte à une centaine de kilomètres au sud de Dakar, est prévue en 2011. Au Sénégal, le groupe a fermé le village des Almadies à Dakar l’an passé, mais possède toujours celui du Cap Skirring en Casamance.

Le Club Med a d’autres villages en vue, déjà annoncés : Taba en Egypte, qui est en cours de construction (ouverture en 2010), Valmorel (2011) et Buzios au Brésil (2010). Par ailleurs, les villas d’Albion à Maurice seront commercialisées auprès du grand public à compter de cet automne : les futurs propriétaires les laisseront en gérance au groupe 46 semaines par an environ. Sur le même principe, des chalets seront bientôt construits et revendus à Val d’Isère, dans le cadre d’une extension. Dans les deux cas, l’objectif est d’offrir à des GM (gentils membres) une alternative à une résidence secondaire.