Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Turquie toujours en souffrance

Une série de coups durs s’est abattue sur la destination depuis le début de 2006. Le ministère du Tourisme, qui espérait 26 millions de visiteurs étrangers cette année, a revu ses objectifs à la baisse.

Depuis deux ans, la Turquie affichait des records de fréquentation sur le marché français : 548 858 visiteurs en 2004 (+16,7 %) et 660 812 en 2005 (+28,5 %). Même tendance pour les touristes internationaux, passant de 17,5 millions en 2004 à 20,3 millions l’an dernier. 2006 devait continuer sur cette lancée, et le ministère du Tourisme tablait sur 26 millions de visiteurs étrangers. Mais une série d’événements est venue gâcher la fête.

Dès le début de l’année, quatre décès sur le sol turc dus à l’épidémie de grippe aviaire ont été largement médiatisés. Résultat : la destination a enregistré un premier recul de la fréquentation globale de 7,4 % en janvier-février. Surtout, la folie des extrémistes kurdes s’est réveillée en juin, mettant leurs menaces d’attentats vis-à-vis des touristes à exécution : Istanbul d’abord puis les cascades de Manavgat (sud-ouest) et enfin Marmaris, Istantul et Antalya en août.

Comme si cela ne suffisait pas, des événements franco-français sont venus perturber l’été. Le différend opposant Elégance, un TO parisien, au transporteur turc Atlas Jet, a bloqué plus de 3 000 touristes français en Turquie. Et le 27 août à Izmir, ils étaient près d’une cinquantaine à refuser d’embarquer à bord d’un avion de la compagnie turque Freebird, craignant pour leur sécurité suite à un problème de climatisation. La Turquie a fait une fois de plus la une des JT (on y parle encore d’avion poubelle !). Et tandis que le pays compte ses morts (six) et ses blessés (près de 80), le Quai d’Orsay a recommandé aux Français la plus grande vigilance, dans les stations balnéaires mais aussi à Istanbul, compliquant la tâche des TO.

Certes, des crises, la Turquie en a connu beaucoup d’autres. Et l’Office de tourisme (OT) à Paris, comme les TO français, aguerris, ont vite réagi, mettant tout en oeuvre pour assister les touristes. Médiades, qui avait affrété le vol de Freebird, a ainsi joué la transparence auprès du grand public et des professionnels. Et le TO a proposé des places à près de -50 % pour rapatrier les clients d’Elégance.

En attendant, les statistiques sont sans appel : -8 % de touristes internationaux et -13,8 % de Français pour le premier semestre. Du coup, le ministère turc du Tourisme a révisé ses objectifs : 21 millions de visiteurs internationaux, contre les 26 millions espérés. Soit une baisse de 20 %, même si 2006 serait alors au même niveau que 2005 !

Du côté des TO, Pacha Tours est l’un des rares à accepter de s’exprimer sur le sujet, sensible. Il reconnaît avoir vécu trois mois très pénibles d’avril à juin, avec des ventes en recul de 45 %. Mais août a retrouvé le niveau de 2005 et septembre est plutôt bien parti, avec des vols remplis à 80/85 %, même si on note moins d’inscriptions depuis quelques jours, explique Didier Huet, directeur commercial. Chez Médiades, on constate aussi une baisse des réservations après l’attentat d’Antalya. Mais l’objectif de 65 000 clients [63 683 à ce jour] sera tenu, se félicite Thomas Fiorito, directeur commercial.

L’offre se segmente

L’OT repart en tout cas en campagne et poursuit sa stratégie de segmentation de l’offre, avec une mise en avant du golf, de la thalasso, des croisières… En partenariat avec les TO, éductours et workshops seront multipliés cet hiver, pour relancer la destination. Et les plus optimistes d’ajouter que la Turquie repartira à coup sûr, car les Français ont appris à voyager, en dépit des menaces terroristes ou des dangers climatiques. Certains tentent même d’en tirer profit : un TO précise ainsi avoir reçu des appels au lendemain de l’attentat d’Antalya de la part de clients souhaitant savoir s’il y avait des promotions pour se rendre dans la station balnéaire !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique