Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Égypte prépare son retour en scène pour l’automne

La Tunisie retient pour l’instant toute l’énergie des professionnels. L’Égypte préfère attendre septembre pour activer son plan de relance. Question de saisonnalité.

Le printemps 2011 gardera, pour l’industrie touristique, le parfum du jasmin. Éductours, campagne de communication, opérations événementielles, prix promotionnels à tout va… : la relance de la Tunisie a presque éclipsé celle de l’Égypte. Les deux pays ont pourtant subi un recul de fréquentation similaire, à en croire les chiffres de l’Association de tour-opérateurs – Ceto pour le mois de mars : -88 % pour l’Égypte, -80 % pour la Tunisie. Y aurait-il donc deux poids, deux mesures ? Non, répondent en choeur les professionnels : cette différence de traitement correspond d’abord à un décalage de saisonnalité. Le sauvetage de la Tunisie se jouera cet été, celui du pays des Pharaons, l’hiver prochain. « L’autre raison, reconnaît Antoine Cachin, le président du directoire de Fram, c’est que les volumes et le nombre d’opérateurs sont beaucoup plus importants en Tunisie, proximité oblige, qu’en Égypte, qui est déjà presque du long-courrier. » L’office de tourisme égyptien avait pourtant envisagé une campagne de communication dès ce printemps. « Sans la guerre en Libye, nous l’aurions présentée en mai, explique Nahed Rizk, la directrice de l’office en France. Mais vu le contexte, tout le monde a considéré que ce serait un coup d’épée dans l’eau. »

LE PLAN D’ACTION BIENTÔT ANNONCÉ

C’est donc en septembre, période à laquelle la destination communique habituellement pour lancer sa haute saison hivernale, que l’effort sera porté. « Nous aurons une campagne d’image institutionnelle et des opérations de comarketing avec les professionnels, poursuit Nahed Rizk. Nous disposerons d’un budget total de 3 ME, soit 20 % de plus que l’an dernier. » Un plan d’action que le ministre égyptien du Tourisme viendra présenter aux professionnels français au début du mois de juin.

En attendant, Marmara a tout de même décidé de réitérer cet été en Égypte son opération Vacances gratuites pour les agents de voyages, expérimentée avec succès en Tunisie. « Nous allons proposer 50 places par mois entre juin et septembre, pour des séjours d’une semaine dans nos clubs égyptiens, explique Sébastien Boucher, le directeur marketing du tour-opérateur. La gratuité sera valable également pour un accompagnant, et nous proposerons un tarif enfant à 400 E. » Le voyagiste, qui est l’un des seuls à maintenir un plan de vols charters pendant l’été, ne s’attend évidemment pas à faire le plein. « Nous avons réduit à neuf vols par semaine, contre 15 à 20 lors d’un été normal, poursuit Sébastien Boucher. En prises de réservations, on est encore en dessous de -50 %, sur des tout petits volumes. Mais ça va forcément se remplir un peu quand, dans les agences de voyages, il ne restera plus, pour les clients qui veulent partir cet été, que l’Égypte ou la Tunisie à 600 E la semaine. » Question de bon sens…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique