Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’atlas de la distribution

Pour la première fois dans votre magazine, la distribution a son atlas. Un outil indispensable pour comprendre d’un coup d’oeil, la stratégie d’implantation des réseaux de distribution possédant plus de 100 points de vente.

L’écho touristique innove cette année en publiant un atlas des neuf plus grands réseaux de distribution français. L’objectif de cette enquête est, au travers de cartes de France détaillées, de présenter le maillage territorial global de chacun. Ces cartes disent mieux que les discours les forces et les faiblesses de chacun des réseaux, mais aussi les opportunités de développement. Pour les agents de voyages, c’est un moyen de connaître en un coup d’oeil la situation concurrentielle de son marché.

Au 31 août 2011, les neuf acteurs regroupent au total 3 834 agences dans l’Hexagone et les DOM-TOM. S’il n’existe pas en France un département qui n’accueille pas une agence, en revanche, on remarque très rapidement de fortes disparités entre les régions. En effet, trois d’entre elles concentrent à elles-seules près de la moitié des points de vente : l’Île-de-France (923 agences), la région PACA (395 agences) et le Rhône Alpes (390 agences). À l’inverse, certaines régions semblent oubliées des réseaux comme le Limousin, qui ne compte que 22 agences, la Corse 31 agences et l’Auvergne 41 agences. À l’intérieur même des régions, on constate d’importantes inégalités entre les départements, qui diffèrent en fonction de la taille de leur chef lieu. Ainsi, grâce à Bordeaux, la Gironde dynamise toute la région Aquitaine tout comme Toulouse qui stimule la Haute-Garonne et renforce par conséquent la région Midi-Pyrénées.

Avec 1 212 points de vente actuellement, AS Voyages est incontestablement le leader. Le réseau arrive en tête dans 72 départements sur 102 et a pour objectif, à terme, de réussir à implanter les deux marques Afat et Selectour dans chaque département. Particulièrement puissant en région parisienne et dans le Nord, le premier réseau français n’a, en revanche, aucun point de vente dans le Cantal, le Loir-et-Cher, les Ardennes, le Territoire de Belfort, la Lozère et la Meuse. Et reconnaît une faiblesse globale dans l’est de la France. « C’est historiquement le territoire des filiales de journaux et il nous manque au moins un mini-réseau », indique Jean-Pierre Mas, co-président d’AS Voyages.

À l’inverse, le tout nouveau réseau Havas by Carlson Wagonlit Travel puise sa force dans l’est de la France. Leader dans plusieurs départements (Haut-Rhin, Doubs, Meurthe et Moselle, Vosges …), il est, par contre, sous-représenté dans plusieurs régions à fort potentiel. « Il y a encore de gros trous, notamment en Île-de-France et en PACA que nous souhaitons combler par le rachat de mini-réseaux et le développement en franchise », confie Michel Dinh, DG du réseau.

Une expansion qui pourrait avoir des répercussions sur les franchisés Nouvelles Frontières, dont les zones d’exclusivité territoriale pourraient être encore un peu plus grignotées. Le réseau, qui bénéficie d’un maillage globalement équilibré, a d’ailleurs mis en place en début d’année une direction régionale dans le sud-ouest, afin d’y développer ses parts de marché. « C’est une zone historiquement beaucoup plus représentée par des mandataires que par des structures intégrées. Nous entendons prendre le contre pied », explique Pierre Pélissier, DG de la distribution NF.

TourCom, comme Thomas Cook, a également un maillage bien équilibré, couvrant même l’ensemble des régions françaises. « 70 % de nos points de vente sont en Province. Maintenant, comme tout le monde, nous sommes moins présents dans des régions comme le Limousin ou l’Auvergne », note Richard Vainopoulos, président de TourCom. Son nouveau partenaire, Manor, est à l’inverse très peu présent en dehors de l’Île-de-France et le regrette. « Si une entreprise basée dans la région PACA ouvre un bureau en Bretagne, c’est un peu pénalisant de ne pas pouvoir lui proposer sur place une agence de proximité », reconnaît Jean Korcia, président de Manor. Les alliances passées avec Thomas Cook et plus récemment avec TourCom permettent néanmoins au réseau spécialisé dans le voyage d’affaires de tirer profit de leurs meilleures représentativités.

Désormais détaché de Manor, le Cediv poursuit sa route et a accueilli près de 30 nouvelles agences depuis son accord avec AS Voyages sur la centrale de paiement. « La répartition géographique de nos agences n’est pas un point important », explique néanmoins Adriana Minchella, présidente du réseau. « Nous n’avons pas d’enseignes et deux indépendants peuvent très bien être dans la même ville et adhérer au Cediv », souligne-t-elle.

Enfin, les deux réseaux de grande distribution de plus de 100 points de vente, E.Leclerc Voyages et Carrefour Voyages, ont une répartition géographique de leurs agences assez similaires : principalement en Île-de-France et dans l’ouest, même si Leclerc compte 75 points de vente de plus. Le réseau de Carrefour, dirigé par Isabelle Cordier, compte néanmoins rattraper prochainement son retard en accueillant une centaine de franchisés d’ici un an et demi.

S’il n’existe pas en France un département qui n’accueille pas une agence, en revanche, on remarque très rapidement de fortes disparités entre les régions.

 

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%%%HORSTEXTE:5%%%%HORSTEXTE:6%%%%HORSTEXTE:7%%%%HORSTEXTE:8%%%%HORSTEXTE:9%%%%HORSTEXTE:10%%%%HORSTEXTE:11%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique