Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Google et Go Voyages pourraient faire la paire

Google a dévoilé, à New York, un comparateur aérien auquel Go Voyages veut apporter sa pierre en fournissant au géant américain son inventaire.

 

Aux Etats-Unis,  Google a lancé mardi « Flight search ». Cette innovation découle du rachat de ITA, société spécialisée dans l’agrégation des tarifs aériens – il faut bien rentabiliser l’investissement, de 700M$. Flight search est un comparateur sur les vols intérieurs américains. En attendant une version européenne.

Dans cette perspective, Go Voyages se pose déjà comme partenaire : « Nous souhaitons être intégrés dans la bêta européenne (ndrl, de Flight search), insiste Jérôme Laurent, son directeur marketing, qui était au lancement organisé par le moteur de recherche. La technologie d'ITA remonte des horaires et certains tarifs, mais pas tous. Google a conscience du fait que le marché européen est structuré différemment, qu'il ne le comprend pas bien. Nous pouvons l'aider, en mettant à sa disposition notre inventaire unique et compétitif ».

Gopodreams – Go, Opodo, Edreams réunis sous le nom officiel OdigéO – veut aussi sauver son modèle économique, au cas où Google passerait du métier de comparateur à celui de marchand. Un risque que nombre de professionnels prennent au sérieux. Frédéric Vanhoutte, président de Level, a appelé hier à la vigilance, lors de la conférence animée par L'Echo Touristique, au salon e-commerce Paris. Accor, aussi : « Google n'est pas devenu marchand, mais il est à deux doigts de passer de l'autre coté de la barrière », a souligné Rémy Merckx, vice-président e-commerce d'Accor.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique